Accueil > Archives > 30 octobre 2003, Le Monde.

30 octobre 2003, Le Monde.

lundi 3 novembre 2003

La transmission de l’ESB à l’homme a été reconnue en 1996. Jean-Yves Nau nous précise que ce n’est qu’en mars 1996, soit dix ans après les premiers cas d’encéphalite spongiforme bovine (ESB), que les britanniques ont émis l’hypothèse que cette maladie pouvait se transmettre à l’homme. Aujourd’hui encore de multiples interrogations demeurent autour des modalités de contamination alimentaire et les types de tissus bovins infectés, de la durée d’incubation de la forme humaine de la maladie, des raisons qui font que le nombre de victimes est inférieur aux projections des épidémiologistes. Par ailleurs, contrairement à une idée répandue, les services du ministère de l’agriculture en France ont suivi avec beaucoup d’attention ce qui se passait de l’autre côté de la Manche. Dès juin 1990, Henri Nallet, alors ministre de l’agriculture, estimait que la maladie de la vache folle devait être considérée comme contagieuse et devait conduire à un embargo contre les viandes britanniques. Louis Mermaz prenait de nouvelles mesures par la suite.


Voir en ligne : Visitez le site ESB-info du Ministère de l’Agriculture

Top