Accueil > Archives > 30 août 2004, Le Parisien

30 août 2004, Le Parisien

lundi 30 août 2004

Des patates pour freiner Paris. Aux portes de Paris, un céréalier de l’Essonne a planté des pommes de terres. Une diversification engagée à la demande d’une centaine d’habitants du plateau de Saclay qui sont venus eux-même récolter leurs patates, raconte Le Parisien. Décrits dans l’article comme inquiets de voir le béton « grignoter petit à petit » leur environnement proche, ces urbains ont créé une association qui a passé un contrat avec l’agriculteur. Une AMAP créée à l’initiative des consommateurs. "Si l’on ne fait rien on risque de perdre 20 % des terres agricoles du plateau dans dix ans", explique l’un des ces récoltants militants. Le céréaliculteur aussi est content. Il envisage de cultiver du maïs doux sur le même principe l’an prochain. L’agriculture de proximité, c’est l’avenir, affirme-t-il.


Voir en ligne : Le site de l’association CERES, Coordination nord-Essonnienne pour une Ruralité et un Environnement Sauvegardés

Top