Accueil > Archives > 29 novembre 2004, Libération, L’Express et L’Expansion

29 novembre 2004, Libération, L’Express et L’Expansion

lundi 29 novembre 2004

Pharmacie et grandes surfaces contre la coca en Colombie. De la même façon que l’on propose des « programmes de substitution » à certains drogués, peut-on offrir des débouchés lucratifs alternatifs à la culture de la coca aux paysans colombiens ? Libération revient sur ce thème de « l’économie de substitution » à travers deux articles de son correspondant à Bogota. Dans un premier reportage, Michel Taille signale les efforts d’un chimiste de l’université du Cauca pour développer un médicament à partir d’une fleur, Caliphruria subedentata. Tout comme le perce-neige et la jonquille, ses cousins de la famille des amaryllidacées, cette fleur native de Colombie contient dans son bulbe un alcaloïde précieux, la galanthamine, qui ralentit l’évolution de la maladie d’Alzheimer, explique le correspondant de Libération. Sa consoeur Christine Renaudat
avait déjà consacré un article à ces « fleurs contre la drogue » en mai dernier dans L’Express. Mais alors que la correspondante de l’Express soulignait les relations prometteuses avec un laboratoire allemand, Janssen, qui possède l’exclusivité de la commercialisation de cet substance anti-Alzheimer, le correspondant de Libération insiste sur l’indigence des moyens des chercheurs colombiens. Michel Taille signale par-ailleurs que les magasins Carrefour de Colombie commercialisent du « café de substitution », mais aussi des haricots rouges ou des coeurs de palmiers « alternatifs ». Plus de 3 300 familles du pays ont échappé à l’économie de la drogue grâce à Carrefour, selon le journaliste de Libération. Dans un autre article paru en août dernier dans L’Expansion, Christine Renaudat citait même le chiffre de 4.600 familles.


Voir en ligne : Les effets chimiques du perce-neige sur le site d’un "horticulteur du dimanche" passionné par les Amaryllidaceae

Top