Accueil > Archives > 29 mai 2007, TV5 Monde, RTL, Le Monde, Libération, Journal du Dimanche, (...)

29 mai 2007, TV5 Monde, RTL, Le Monde, Libération, Journal du Dimanche, Agrisalon, Terre-Net, AFP

mardi 29 mai 2007

OGM : chronologie de l’idée du moratoire invoqué par Alain Juppé. Le nouveau ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, Alain Juppé, a surpris en évoquant la possibilité d’un moratoire sur un OGM en France. Le n°2 du gouvernement a lancé cette idée au détour d’une interview publiée par Le Parisien, vendredi 25 mai, en invoquant « le cas allemand » du maïs MON810 de Monsanto. La veille de la publication de l’interview, le site de la chaine de télévision TV5 Monde signalait en effet que l’Allemagne « venait de décider » un moratoire sur cette variété de maïs transgénique. Le décret allemand remonte en fait au 27 avril outre-Rhin, mais l’association Greenpeace, qui a diffusé le communiqué repris par la chaîne de télévison publique francophone, tient à rappeler cette information « au moment où le nouveau gouvernement français reçoit les principales organisations de l’environnement pour préparer le « Grenelle de l’environnement ». » RTL salue aussitôt la suggestion d’Alain Juppé, soulignant que « la décision serait importante car il s’agit de la seule variété autorisée en France à des fins commerciales ». Sur le site de la radio périphérique, Virgine Garin rappelle que « le seul gouvernement qui a un jour interdit des OGM en France, est celui d’Alain Juppé en 1997 ». Moins enthousiaste, Le Monde préfère souligner « la grande prudence » d’Alain Juppé, qui refuse de s’engager dans un moratoire généralisé pour ne pas « bloquer la recherche », comme il l’a expliqué dans son interview au Parisien. Pour le quotidien du soir, « le ministre reste flou » sur les OGM. Pour sa part, Libération préfère retenir qu’Alain Juppé « tend la main aux écolos ». La journaliste Alexandra Schwartzbrod a même vu dans ce geste une « première anicroche avec le lobby de l’agriculture ». Le Journal du Dimanche va dans le même sens. Sur le site Internet du quotidien dominical, la journaliste Judith Schlumberger souligne le désaccord entre Alain Juppé et Christine Lagarde, la nouvelle ministre de l’Agriculture. Comme sa consoeur de Libération, elle cite la réaction du président de l’assemblée générale des producteurs de maïs (AGPM), Christophe Terrain : « Je n’ose imaginer qu’on détruise ce qui a déjà été semé. Cela serait marcher sur la tête ». Cette déclaration est reprise d’une dépêche AFP, diffusée sur le site professionnel agricole Agrisalon, où M. Terrain qualifie le possible moratoire de « danger ». S’inscrivant en faux contre le président de l’AGPM, la Coordination Rurale soutient Alain Juppé. Ce syndicat évoque même « la nécessaire destruction » des parcelles déjà plantées, dans un communiqué repris sur le site Terre-Net.


Voir en ligne : Un article du Monde expliquait le 21 mai les réserves scientifiques à l’égard du MON810

Top