Accueil > Archives > 28 novembre 2005, Libération, La Tribune de Genève, 24 Heures et (...)

28 novembre 2005, Libération, La Tribune de Genève, 24 Heures et Agrisalon

lundi 28 novembre 2005

OGM : la Suisse adopte un moratoire par référendum. Les Suisses ont voté dimanche à 55,7% pour dire "OUI" à l’initiative populaire "Pour des aliments produits sans manipulations génétiques". « Les Suisses bannissent les OGM pour cinq ans », traduit Libération, qui estime que le résultat de ce réferendum « inflige un camouflet à la politique libérale prônée par le Conseil fédéral (le gouvernement) et la majorité du Parlement ». Ces instances avaient appelé à voter "NON", souligne le site professionnel français Agrisalon, qui se rassure en expliquant que ce moratoire, qui entre en application dès le 28 novembre, « s’applique exclusivement à l’agriculture et à l’environnement, et non à la recherche scientifique ou médicale ». Libération ajoute qu’il existait déjà une loi depuis 2004 en Suisse pour encadrer la recherche et la production d’OGM, mais qu’elle a été jugée « insuffisante » par les électeurs. C’était pourtant une loi « extrêmement stricte », affirme la Tribune de Genève, qui se demande pourquoi les Suisses ont peur des OGM, évoquant même « une phobie ». « Ces craintes sont exagérées », répond Alexandre Mauron, professeur de bioéthique à l’université de Genève. L’universitaire explique que le refus des électeurs peut se comprendre car « les OGM n’apportent rien aux consommateurs ». Comme le quotidien suisse, le correspondant de Libération à Genève, Luc Hilly, note que le moratoire a été voté dans tous les cantons, mais « de justesse à Bâle, capitale de l’industrie chimique ». « Les cantons francophones ont été à la pointe du refus », confirme le quotidien suisse 24 Heures, qui analyse ce résultat comme « une surprise ». Ce journal de Lausanne explique qu’on « s’attendait à une réaction écologique plus marquée en Suisse alemanique » mais que c’est finalement dans les régions francophones que « la lutte contre les suppôts de la malbouffe et l’emprise des géants de l’agroalimetaire » a « fait un carton ». Le quotidien semble regretter que la Suisse fasse désormais « cavalier seul en Europe ».


Voir en ligne : "Qui a peur de la démocratie ?", une analyse d’Hervé Kempf parue dans Le Monde

Top