Accueil > Archives > 28 novembre 2003, Libération.

28 novembre 2003, Libération.

vendredi 28 novembre 2003

Développement durable, le mal français. Dans la rubrique "Rebonds" du journal "Libération", Robert Lion, président d’Agrisud International, ancien directeur général de la Caisse des dépôts, estime, alors qu’un forum mondial se réunit à Paris, que la France ne consulte pas assez les acteurs de la société civile. Comme le précise Robert Lion :
"Si plusieurs pays occidentaux, voire certains pays en développement, ont pris des longueurs d’avance, c’est que les rôles y sont distribués autrement : on ne s’y tourne pas d’abord vers la puissance publique pour régler toute nouvelle question ; on ne commence pas systématiquement par créer une institution ou une commission nationale ; on ne se précipite pas pour légiférer. On a recours ailleurs, plus volontiers que chez nous, à la consultation du public et à la reconnaissance des « parties prenantes » (mauvaise traduction du terme stakeholder). C’est ce qu’illustrent les exemples des conférences de citoyens au Danemark, des Citizen Utility Boards américains, des projets d’initiative locale du Québec et de mille pratiques diverses, informelles et ramifiées, auxquelles on s’en remet pour protéger l’environnement aussi bien que pour rendre plus démocratiques les décisions".


Voir en ligne : Consulter le site d’Agrisud International

Top