Accueil > Archives > 27 octobre 2004, Le Monde et RFI

27 octobre 2004, Le Monde et RFI

mercredi 27 octobre 2004

Le (no)futur sidérurgique des betteraviers. La France est le premier producteur mondial de sucre de betterave, avec 32 000 planteurs qui fournissent une trentaine d’usines réparties pour l’essentiel en Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Champagne-Ardenne. Un reportage dans Le Monde sur les terres betteravières du nord de la France décrit "la fin de la belle vie" des planteurs. Le prix du sucre français est en effet trois fois supérieur au cours mondial, souligne le journal dans un deuxième article qui accompagne le reportage. L’OMC conteste l’exportation du sucre C européen, subventionné par la profession pour s’aligner sur le prix mondial, explique la journaliste Gaëlle Dupont. Autant dire que sans les aides européennes, la betterave deviendrait bien amère à ses producteurs, résume RFI. La chroniqueuse de la radio, Dominique Baillard, explique que les Français souhaitent s’adjuger la production européenne au détriment des espagnols ou des italiens, moins compétitifs. Pour les Français, l’enjeu est agricole, mais aussi industriel, explique dans Le Monde Gaëlle Dupont, qui souligne que 60 % de la production de sucre de betterave sont assurés par des coopératives détenues par les planteurs. La journaliste relaie les inquiétudes de la Confédération Paysanne qui redoute une redistribution non seulement entre pays, mais aussi entre planteurs français, au profit des plus « gros ». Deux sucreries disparaissent en moyenne tous les ans souligne Le Monde. Cité par RFI, le directeur de l’Association française des betteraviers, Alain Jeanroy, compare la restructuration du sucre européen à celui de la sidérurgie dans les années 80.


Voir en ligne : La betterave, du sucre à l’éthanol (présentation des capacités de production sur le site de la CGB, principal syndicat betteravier française, affilié à la FNSEA)

Top