Accueil > Archives > 27 janvier 2006, Sud Ouest, Echos judiciaires Girondins, Filière Gourmande, (...)

27 janvier 2006, Sud Ouest, Echos judiciaires Girondins, Filière Gourmande, Systèmes solaires, Challenges et La Marne agricole

vendredi 27 janvier 2006

Biocarburants : les projets d’usine se multiplient en France. En 2005, le premier ministre Jean-Pierre Raffarin devait annoncer la création prochaine de six nouvelles usines de production de biocarburants en France (revue de presse). Leur nombre exact et leur localisation reste flou. Si les projets semblent être bien avancés pour le Biodiesel, avec l’ouverture d’une nouvelle usine dès février à Sète comme l’annonce le magazine économique Challenges, de nombreuses incertitudes pèsent encore sur les bioéthanols. « La concurrence est forte », note Sud Ouest, qui note que « quatre projets sont maintenant sur les rangs en France, au lieu de trois ». Le quotidien régional suit de près le projet de Lacq (Pyrénées Atlantiques) et rend compte d’une visite du président du conseil général de ce département, Jean Jacques Lasserre, au ministre de l’agriculture, Dominique Bussereau, pour s’assurer de l’octroi par le gouvernement de nouvelles quantités de production d’éthanol à base de maïs. « Le lancement du projet de Lacq est en effet étroitement lié aux volumes supplémentaires de production que l’Etat décidera lui accorder », rappelle Sud Ouest à l’unisson de M.Lasserre. En marge d’un article sur le port de Bordeaux, un hebdomadaire d’annonces légales girondins signale que « deux projets liés aux biocarburants sont envisagés par des entrepreneurs privés sur le site du port de Bordeaux ». Il s’agit une nouvelle fois de Diester. « Pour être lancés, ces deux projets attendent le résultat du deuxième appel d’offre lancé par l’Etat en matière de biocarburants, courant février », signalent Les Echos judiciaires Girondins. Ajoutons que le projet de Lacq est lié pour sa part au port de Bayonne. Si la plupart des projets sont situés dans ou à proximité de ports, la revue Système solaires signalait dès l’an dernier un projet d’usine de bioéthanol en Alsace qui, pour 75 millions d’euros d’investissement, « comprend aussi les infrastructures de transport (voies ferrées et fluviales) ». Ce projet est porté par l’entreprise Roquette, « un des leaders mondiaux de l’amidonnerie », précise la revue spécialisée dans les énergies alternatives. Autre titre spécialisé, dans la boulangerie cette fois, Filière gourmande se fait pour sa part l’écho du projet d’une usine d’éthanol dans l’Aube par Soufflet, un groupe meunier. Ces deux projets sont basés sur du blé. Dans La Marne Agricole, un article très critique sur la stratégie de Total défend l’introduction directe de biocarburants. « Le pétrolier veut conserver la main sur les outils de production, et par conséquent sur les profits qui découlent de la vente des biocarburants. Dans ce schéma, les agriculteurs français ne seraient que les fournisseurs d’une matière première au coût le plus bas possible », dénonce Richard Cremoni. Le journaliste de ce journal agricole ajoute que « Total prépare l’arrivée de nouveaux biocarburants avec lesquels il sera moins dépendant de la filière agricole » et constate que « la maîtrise de la transformation non alimentaire des productions agricoles n’est pas un combat gagné d’avance pour les agriculteurs ».


Voir en ligne : EMHV, ETBE, Ethanol : les différents biocarburants existants sur le site du ministère de l’industrie.

Top