Accueil > Archives > 26 janvier 2004, Le Monde et Genethique.org

26 janvier 2004, Le Monde et Genethique.org

lundi 26 janvier 2004

Glissements progressifs de la bioéthique. Dans le quotidien Le Monde, Jacques Testart, biologiste de la procréation, directeur de recherche à l’Inserm, dénonce l’indifférence dans laquelle est élaborée le projet de loi sur la bioéthique. Pour la recherche sur l’embryon, il estime que nul ne semble prendre en compte que cette possibilité, qui existe déjà en Grande-Bretagne depuis 1990, n’a donné aucun résultat intéressant. Il estime inutile de décider, au nom des progrès de la science, d’autoriser la recherche sur l’embryon humain. Sur la question des "bébés médicaments" désormais autorisés au nom de la "solidarité intrafamiliale", il estime que l’on passe à une nouvelle définition de l’assistance médicale à la procréation (AMP) puisqu’elle n’avait jusqu’ici pour objet que de "remédier à l’infertilité.." ou "d’éviter la transmission à l’enfant d’une maladie...". Jacques Testart estime dérisoire d’élaborer une loi au niveau national alors que nos activités relèvent de plus en plus de décisions européennes.


Voir en ligne : Consultez les dossiers à thème sur le site genethique.org

Top