Accueil > Archives > 25 octobre 2006, Le Figaro

25 octobre 2006, Le Figaro

mercredi 25 octobre 2006

Nanobio : Le Figaro, accélérateur de débat. Faut-il passer le débat "nano" dans un accélérateur de particules ? C’est la question qui se pose à la lecture du Figaro, qui publiait mardi 24 octobre un article intitulé : « Faut-il avoir peur des nanotechnologies ? » La journaliste Caroline de Malet répond à la question en évoquant une « course contre la montre ». Son article, qui commence par les interrogations inquiètes d’un citoyen, se termine sur les affirmations d’une chercheuse du CNRS, Valérie Lefevre-Seguin, selon laquelle « les Etats-Unis ou la Chine » intensifient leurs recherches dans ce domaine, qualifié d’enjeu « économique majeur » par le Figaro. Caroline de Malet conclue son article par une autre question : « quand bien même les Français se montreraient réticents à ces innovations, peut-on rester à l’écart d’un mouvement technologique majeur lancé partout dans le monde ? » Elle répond sans le dire aux Amis de la Terre, qui réclame sur leur site un « moratoire sur la recherche et la commercialisation des nanotechnologies ». Le Figaro présente sous la plume d’un autre journaliste, Arnaud Rodier, les « recommandations » d’une première conférence de citoyens sur le sujet. Cette demande de plus de transparence est assortie de commentaires de deux parlementaires UMP, dont Véronique Kosciusko-Morizet, député de l’Essonne, qui se félicite en ces termes de cette consultation : « si on avait fait pareil sur les OGM, nous ne serions pas dans une impasse ». Les Amis de la Terre s’interrogent néanmoins sur cette « manipulation » citoyenne. L’association écologiste est rejointe par les activistes grenoblois de Pièces et Main d’Oeuvre (PMPO), qui dénonçaient par avance sur le site alternatif Indymédia de Grenoble des « pseudos débats » et « un déferlement de "recommandations" sur les nanotechnologies » qui révèle selon eux « la portée des critiques et la crainte des nanomaîtres d’un "effet OGM". » Selon PMPO, « une "conférence citoyenne", ça sert à désamorcer la critique ». Et d’ironiser à l’avance sur les conclusions attendues, « accompagnée d’une opération de relations publiques ». Il semble en effet que Le Figaro ait voulu aller "plus vite que la musique", en présentant d’ors et déjà les recommandations du panel de 15 citoyens choisis par la Sofres à l’initiative de l’association d’industriels Entreprises pour l’Environnement (EPE) et de l’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique (Appa). Caroline de Malet note d’ailleurs qu’une autre « consultation citoyenne » vient d’être lancée par la région Ile de France, dont les conclusions ne sont attendues qu’en février 2007. Le débat "citoyen" sur les nanos est décidemment dans l’air du temps. Il a cours aussi dans les milieux scientifiques. Le Figaro signale que le CNRS vient de son coté de faire connaître ses propres recommandations éthiques en la matière. Le CNRS « se propose de jouer un rôle moteur dans la concertation entre toutes les parties intéressées », écrit Caroline de Malet dans un dernier article.


Voir en ligne : Les recommandations éthiques du CNRS sont disponibles sur le site du COMETS (comité d’éthique du CNRS)

Top