Accueil > Archives > 25 novembre 2004, Les Echos et la Libre Belgique

25 novembre 2004, Les Echos et la Libre Belgique

jeudi 25 novembre 2004

Biocarburants : du sucre dans le moteur. L’éthanol européen a du plomb dans l’aile. Le président de l’Institut français du pétrole (IFP), Olivier Appert, préconise de mettre en place des quotas d’importation de l’éthanol brésilien, deux fois moins cher que l’éthanol européen. « Notre souci, c’est que l’arrivée du Brésil se fasse progressivement, sinon on tue la filière française », explique le directeur général de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB), Alain Jeanroy, dans une dépêche AFP reprise sur le site de La Libre Belgique. Le journal belge, qui consacre tout un dossier à la question des biocarburants, souligne également que les pétroliers français sont hostiles à l’éthanol. Ils lui préfèrent le biodiesel. Leur argument principal est la « diéselisation » du parc automobile. En fait, c’est aussi une question de leurs capacités de raffinage, excédentaire en essence et déficitaire en diesel, explique l’AFP. Dans le forum des lecteurs des Echos, Olivier Appert enfonce le clou : « la demande est nettement plus orientée vers le gazole que par le passé, à tel point que l’Europe est devenue exportatrice nette d’essences et importatrice nette de gazole ». Pour ne pas décourager les betteraviers et les céréaliers, le président de l’IFP laisse entendre qu’il sera possible d’utiliser l’éthanol dans les futurs biogazoles. Dans la Libre Belgique, une troisième dépêche fait le point sur les recherches d’un nouveau procédé de fabrication d’éthanol financé par Bruxelles (programme Time). L’une des solutions est d’ajouter de la paille de maïs à la betterave ou au blé. « Avec les 75,5 millions de tonnes de paille qui jalonnent chaque année les champs de maïs européens, l’Union européenne élargie pourrait produire 250 millions d’hectolitres d’éthanol par an. Soit autant que la production mondiale actuelle », calcule une chercheuse de l’université de Bucarest.


Voir en ligne : Les différents biocarburants présentés sur le site de l’AGEDEN, association de promotion des énergies renouvelables en Isère.

Top