Accueil > Archives > 25 mai 2004, Le Figaro et Le Nouvel Observateur

25 mai 2004, Le Figaro et Le Nouvel Observateur

mardi 25 mai 2004

Prions, mouton, pognon. L’équipe d’Olivier Andréoletti (École nationale vétérinaire de Toulouse) vient de publier sur le site Internet de la revue Nature Medicine les résultats de ces travaux montrant pour la première fois que la protéine prion peut être retrouvée dans des muscles d’animaux entrant dans la chaîne alimentaire, signale Le Figaro. Une information qui présente un intérêt académique certain, mais qui n’est pas inquiétante a priori, souligne la journaliste Martine Pérez. La publication de cette étude intervient alors que les scientifiques du nouveau réseau NeuroPrion sont réunis en congrès depuis lundi à Paris. Le coordonateur de NeuroPrion, Jean-Philippe Deslys, directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique (CEA), a estimé lors d’une conférence de presse que la destruction des farines animales est un "gaspillage énorme d’argent public", selon une dépêche AFP diffusée sur le site de TV5. Dans une interview au Nouvel Observateur, Jean-Philippe Deslys estime qu’il faudrait tester les moutons et éliminer tous les animaux atteints de tremblante. Mais cela pose un problème économique en raison du coût de l’opération, ajoute M.Deslys.


Voir en ligne : Le site de NeuroPrion

Top