Accueil > Archives > 24 octobre 2007, L’Express blog de Jacques Attali, Libération, La Dépêche du (...)

24 octobre 2007, L’Express blog de Jacques Attali, Libération, La Dépêche du Midi, Le Soleil, Midi-Libre

mercredi 24 octobre 2007

Le spectre de la pénurie d’eau. A Toulouse comme à Sydney, à Huesca comme à Rabat, faut-il craindre la coupure des robinets ? A l’échelle mondiale comme au niveau lofcal, le réchauffement climatique relance les perspectives de "guerres de l’eau". « Dans 10 ans, 2 milliards d’affamés, assoiffés, écrasés de chaleur affronteront 800 millions d’obèses, prenant une douche par jour et arrosant leurs jardins », écrit aujourd’hui Jacques Attali sur son blog hébergé par l’Express. Hier, c’est Libération qui décrivait dans un reportage « les chasseurs d’eau de Sydney », la capitale australienne en proie à la sécheresse. « Trouver de l’eau, la conserver et la défendre est devenu une obsession chez les Australiens, qui sont parmi les plus gros consommateurs d’eau de la planète », raconte Florence Decamp, la correspondante du quotidien. Plus près de nous, c’est La Dépêche du Midi qui s’interroge en titre : « Et si l’eau venait à nous manquer... » L’article annonce un colloque que le quotidien régional organise jeudi 25 octobre à Toulouse avec son homologue espagnol Heraldo de Aragon. « Dans un siècle, Toulouse pourrait avoir le climat de Séville. La Garonne ne serait-elle alors plus qu’un oued ? » , s’alarme la journaliste Sabine Bernède, dans l’un des articles republiés dans un hors-série publié pour l’occasion par la Dépêche. Un autre article livre dans la bouche d’un ingénieur de Météo France, Michel Schneider, cette prévision aussi alarmiste que catastrophiste : « Demain, on manquera d’eau ». Pourtant, ce météorologue précise que le réchauffement climatique pourrait au contraire se traduire par une augmentation moyenne des précipitations en France. Pour Midi-Pyrénées, il est plus réservé, prévoyant à la fois des séchresses plus longues et plus fréquentes, mais aussi des orages plus violents. A noter que ce colloque est en quelque sorte le prélude à l’exposition universelle qui doit se tenir en 2008 à Saragosse, sur le thème de l’eau précisément. Mais d’autres villes postulent au titre de "capitale mondiale de l’eau" l’an prochain. c’est le cas de Québec, qui souhaite s’associer à Saragosse, explique le quotidien canadien Le Soleil. Mais aussi de Montpellier, qui accueillera le congrès mondial de l’eau en septembre 2008, relate Midi-Libre. Pour les titres mondiaux, il n’y a pas pénurie...


Voir en ligne : Un chercheur suisse livre sa solution au quotidien Le Temps : le déssalement nucléaire

Top