Accueil > Archives > 24 juin 2005, Sud Ouest, La Dépêche du Midi et France 3 Aquitaine

24 juin 2005, Sud Ouest, La Dépêche du Midi et France 3 Aquitaine

vendredi 24 juin 2005

Ours : les réintroductions dans les Pyrénées reportées en 2006. Le renforcement de la population d’ours dans les Pyrénées, annoncé à l’automne 2004 par Serge Lepeltier au lendemain de la mort de l’ourse Cannelle en vallée d’Aspe, est repoussé au printemps 2006. C’est ce qu’a laissé entendre Nelly Olin, qui a succédé à M.Lepeltier au ministère de l’Ecologie, en recevant des élus locaux jeudi à Paris. La nouvelle ministre « lâche du lest » et « temporise », annonce Sud-Ouest. « Elle a convenu que le calendrier de son prédécesseur ne serait pas tenu, justifiant ce retard par la position du nouveau gouvernement d’Andorre, qui ne soutient plus le projet, ainsi que par les avis de scientifiques qui estiment « que le printemps serait meilleur que l’automne pour permettre aux ours de s’adapter à leur nouveau territoire » », explique l’article, qui reste cependant flou sur le nombre d’animaux qui seront réintroduits en 2006 : 5, comme la ministre l’aurait confié aux journalistes, ou 3, comme elle l’aurait confié au député Jean Lassalle (UDF). Le quotidien régional préfère croire le député de la vallée d’Aspe en annonçant en titre « trois ourses slovènes au printemps 2006 ». C’est aussi le chiffre retenu par La Dépêche du Midi, qui ne livre cependant l’information qu’en bref, et au conditionnel. « Plus personne ne songe à introduire dans les Pyrénées 5 femelles à l’automne prochain... comme le ministre et J.Chirac s’y étaient engagés », constatait néanmoins dès jeudi France 3 Aquitaine. Le journaliste Olivier de Marliave insiste lourdement sur les propos « irresponsables » et « précipités » de Serge Lepeltier au lendemain de la mort de Cannelle et salue Jean Lassalle, président de l’institut patrimonial du haut-Béarn, « reconnu comme acteur incontournable ».


Voir en ligne : A défaut de confirmation officielle sur le site du ministère de l’Ecologie, le site spécialement ouvert pour la concertation sur le renforcement reste ouvert...

Top