Accueil > Archives > 23 novembre 2007, Le Monde, Le Figaro, Libération

23 novembre 2007, Le Monde, Le Figaro, Libération

vendredi 23 novembre 2007

Du bon usage des termites, l’homéopathie en débat, le succès de la bière pour bobos. Christiane Galus dans le journal Le Monde rend compte d’une étude de la revue Nature qui affirme que les termites pourraient contribuer à améliorer le rendement des agrocarburants. Falk Warnecke du Department of Energy Joint Genome Institute a travaillé sur la décomposition de la cellulose par l’estomac des termites de l’espèce Nasutitermes que les scientifiques sont allés quérir au Costa Rica. La journaliste du Monde rapporte les propos de Andreas Brune de l’Institut Max Planck pour le microbiologie terrestre (Marburg, Allemagne) : "L’intestin des termites est minuscule mais fonctionne comme un bioréacteur d’une efficacité étonnante. le milieu microbien de l’intestin des termites pourrait théoriquement transformer une feuille de papier A4 en deux litres d’hydrogène." La recherche sur cette question à de l’avenir.
Martine Perez dans Le Figaro nous explique que la revue médicale "The Lancet" dénonce l’utilisation de traitements homéopathiques pour des maladies graves. Ces médicaments ne seraient pas plus efficaces qu’un placebo. Ainsi des médecins britanniques s’insurgent contre l’utilisation de l’homéopathie dans la prise en charge des malades du Sida. La journaliste rappelle que dans notre belle France, en 2003, le "gouvernement a décidé de réduire le taux de remboursement de l’homéopathie de 65 à 35%, tandis qu’en 2004, l’Académie de médecine lançait une offensive pour un déremboursement total." The Lancet admet cependant que "lors de la grande épidémie de choléra à Londres, le taux de décès des malades hospitalisés à l’hôpital homéopathique était trois fois inférieur à celui des patients de l’hôpital de Middlesex. En l’absence de traitement efficace du choléra à l’époque, l’homéopathie ne faisait pas de dégât, contrairement aux saignées réalisées par défaut." Les opposants s’insurgent en expliquant que l’utilisation de l’homéopathie en cas d’affection grave prive les malades de chances de guérison. Martine Perez rappelle que l’an dernier "le Conseil supérieur d’hygiène publique de France avait mis en garde contre l’utilisation de pseudo-vaccins homéopathiques contre la grippe, inefficaces, mais pouvant inciter à se détourner de la vaccination classique."
Libération sous la plume de sa correspondante à Berlin nous raconte que Peter Kowalski a conquis le public branché bobo des boîtes de Hambourg, Munich ou Berlin avec son breuvage la Bionade. A la base "que de l’eau et des plantes, macérées selon une recette tenue secrète, proche du principe de fabrication de la bière." Peu de sucre que du bio nous dit Libération. M. Kowalski a été couronné "manager écologique" de l’année par le WWF et le magazine Capital. "..., c’est l’engagement de l’entreprise pour l’environnement qui a séduit le WWF et Capital. Bionade travaille en priorité des produits du cru.(...). Peter Kowalski garantit aux agriculteurs de sa région qui se convertiraient à l’orge de brassage ou au sureau bio de leur acheter l’intégralité de leur récolte" conclut la correspondante de Libération. De quoi se faire mousser.


Voir en ligne : Sur le thème des biocarburants lire les nombreux articles et publications édités par le magazine web de la Mission Agrobiosciences

Top