Accueil > Archives > 23 novembre 2006, Le Monde, Le Figaro, Libération et Canoe Infos (...)

23 novembre 2006, Le Monde, Le Figaro, Libération et Canoe Infos (Canada)

jeudi 23 novembre 2006

Pêche et diplomatie. A New-York, Bruxelles ou Dubrovnik, la gestion des stocks de poissons fait l’objet d’intenses tractations diplomatiques. Les quotidiens nationaux français se sont surtout focalisés sur les négociations internes à l’Europe des 25. Le Monde signalait le 21 novembre que la France s’opposait à une réduction de la pêche en eaux profondes. « Le gouvernement français (...) est en tête du front du refus », souligne la correspondante du journal à Bruxelles, expliquant que le pays « dispose de la plus grosse flotte européenne de chaluts de fonds, avec une cinquantaine de bateaux qui opèrent dans l’Atlantique nord depuis Boulogne, Concarneau, Lorient ou Le Guilvinec ». Un accord a cependant été trouvé, signale le lendemain son homologue du Figaro, annonçant que la France a dû consentir à des concessions au nom de la protection des espèces menacées. Pierre Avril évoque des « marchandages interminables, sous l’oeil inquisiteur des syndicats professionnels et, dans une moindre mesure, des ONG ». Le Figaro assortit cette annonce, qualifiée « d’accord correct » par le ministre Dominique Bussereau, d’un autre article plus critique, intitulé plus directement la « gueule de bois des pêcheurs français ». Patrice Leduc, propriétaire de trois bateaux de pêche de grand fond à Boulogne, réagit vivement : « c’est encore l’Europe environnementaliste qui a gagné ». Libération, se félicite cependant, jeudi 23 novembre, de constater que les négociations se sont déroulées « sans crise majeure ». « Comme si pêcheurs et pouvoirs publics avaient fait un pas en direction des écologistes et d’une « pêche durable » que chacun appelle de ses voeux », note Frédéric Pons. Le journaliste de Libération évoque également les négociations internationales actuellement en cours à Dubrovnik sur le thon rouge. En revanche, aucun quotidien national ne signale les débats à New-York autour d’un projet de moratoire sur le chalutage en haute-mer aux Nations-Unies, comme le rapporte la presse canadienne.


Voir en ligne : Sur le site de l’IFREMER, synthèses en français des avis du CIEM (Conseil international pour l’exploration de la mer)

Top