Accueil > Archives > 23 novembre 2005, agence AP, La Dépêche du Midi, Que Choisir et (...)

23 novembre 2005, agence AP, La Dépêche du Midi, Que Choisir et Linéaires

mercredi 23 novembre 2005

Steak haché : suite et faim Alors que l’affaire des steaks hachés contaminés par une bactérie E. coli pourrait avoir des suites judiciaires, la présence de salmonelles est suspectée dans d’autres lots de viande hachée surgelés. Cette fois, c’est un atelier vosgien du producteur Socopa qui est mis sur la selette, selon Que Choisir. L’hebdomadaire de l’association de consommateurs UFC révèle que le fabricant a demandé le 22 novembre le blocage de lots de steaks hachés « présentant d’importantes traces de salmonelles ». Ces steaks « seraient exclusivement distribués dans la restauration collective », croit savoir Que Choisir. L’hebdomadaire rappelle que des steaks hachés surgelés « avaient déjà défrayé la chronique » il y a trois semaines. Contaminés par l’Escherichia coli 0 157 H 7, « une bactérie d’origine fécale », résume Que Choisir, ces steaks, fabriqués par Soviba et commercialisés par Leclerc, sous la marque Chantegril, avaient causé l’hospitalisation « d’une cinquantaine de personnes ». Selon les comptes de l’agence AP, ce sont en fait 26 personnes qui avaient été « gravement intoxiquées ». Publiée sur le site du Nouvel Observateur, la dépêche de l’agence annonce le dépôt d’une plainte dans cette affaire par une famille du Lot-et-Garonne. Dans son édition départementale, la Dépêche du Midi souligne que 11 jeunes victimes ont été recensées en Lot-et-Garonne. « La plaignante est en contact étroit avec d’autres familles confrontées à la même épreuve », précise le journaliste, qui donne largement la parole à l’avocat de la famille. « Si une faute ou une négligence humaine a été commise dans ce dossier, il faudra qu’elle soit sanctionnée », affirme Me Philippe Briat. Malgré ces deux alertes, il n’y a « pas de crise de consommation en vue au rayon viandes surgelées », affirme le magazine professionnel Linéaires. Spécialisé dans la grande distribution, Linéaires souligne que le steak haché est le « poids-lourds » des rayons surgelés où il représente 45 % des volumes commercialisés. Le journaliste, Marc Reidiboym, se demande surtout où trouver de la place pour les différentes "marques de distributeurs" (MDD), des « petites marques » et des plus grosses, comme Charal. Pour le directeur du marketing de cette dernière entreprise, « le steak haché est un produit peu saisonnier, pratique, de qualité, que ses adeptes stockent en permanence dans leur congélateur ».


Voir en ligne : L’AFSSA examine de nouvelles normes sur la présence de salmonelles dans les steaks hachés (pdf)

Top