Accueil > Archives > 23 avril 2004, Le Monde, Ouest-France et Le Progrès de Lyon

23 avril 2004, Le Monde, Ouest-France et Le Progrès de Lyon

vendredi 23 avril 2004

Autorisation douteuse d’OGM. Le MON 863, un maïs transgénique de Monsanto, a reçu un avis favorable de mise sur le marché malgré les doutes de la commission du génie biomoléculaire (CGB), révèle Le Monde, qui s’est procuré les procès verbaux des réunions de la CGB. Nul n’en aurait jamais rien su si une association, le Comité de recherches et d’information sur le génie génétique (Crii-Gen), présidée par l’avocate Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement d’Alain Juppé, n’avait forcé la porte de la CGB en obtenant, grâce à la commission d’accès aux documents administratifs (CADA), ces procès-verbaux, explique Hervé Kempf. Ouest-France reprend l’information en citant le biologiste Gilles-Eric Séralini, membre de la CGB, qui réclame des tests sur les rats avant de donner un avis. « Tous les rats nourris avec des OGM ont connu des modifications biologiques », affirme M.Séralini dans le quotidien breton. Corinne Lepage part en guerre contre le maïs transgénique, titre pour sa part Le Progès de Lyon, qui publie une interview de l’ancienne ministre de l’Environnement. Mme Lepage y souhaite que l’on finance sérieusement la recherche publique sur les OGM plutôt que de laisser ce créneau aux seuls grands semenciers qui les orientent dans leur sens. L’évaluation scientifique des risques est opaque, accuse pour sa part le journaliste Hervé Kempf dans Le Monde.


Voir en ligne : La présentation de Gilles-Eric Séralini, membre de la CGB et président du conseil scientifique du CRii-GEN, sur le site de l’association de Corinne Lepage

Top