Accueil > Archives > 22 novembre 2007, Le Figaro, Le Monde

22 novembre 2007, Le Figaro, Le Monde

jeudi 22 novembre 2007

Les parcs de loisirs ne sont pas fait pour les obèses, les pays du Pacifique se préoccupent du réchauffement climatique. Les scientifiques gardent cependant le sens de l’humour. Dans Le Figaro de ce jour, Armelle Vincent nous informe que les parcs d’attraction américains ne sont pas conçus pour les clients dépassant souvent le quintal. L’obésité qui frappe les Etats-Unis pose un problème aux parcs à thème car ils ont été conçus à une époque où le poids moyen des hommes était de 80 kilos et celui des femmes de 61 kilos. En moins de quarante ans les deux sexes ont pris douze kilos de plus. "Pour éviter que les obèses ne perdent leur temps à faire la queue pour rien, des "test seats" sont placés à l’entrée de certaine attractions." Tous les parcs ne sont pas équipés et affirme un blogueur obèse : "Il est encore plus humiliant de les essayer que d’être rejeté après avoir fait la queue." Et un autre d’ajouter : "Après avoir été rejeté en raison de mon poids le week-end dernier à Silver Dollar City j’ai enfin décidé de me mettre au régime". Cette situation a entraîné une prise de conscience dans certains parcs. Universal Studios a décidé de supprimer les matières les plus grasses dans ses restaurants. Disney, à son tour, fera de-même pour la fin de l’année. L’obésité affecte aussi les transports aériens. La Canadian Transportation Agency considère "comme handicapées certaines personnes obèses qui peuvent ainsi acheter un second billet à moitié prix et prendre leurs aises sans étouffer leurs voisins."
Reprenant une dépêche AFP, Le Monde nous apprend que seize pays d’Asie et du Pacifique se sont mis d’accord pour conclure un pacte contre le réchauffement climatique. Les contractants ont décidé d’accroître les surfaces vertes d’environ 15 millions d’hectares d’ici à 2020. En outre, les seize pays joindront leurs efforts pour le "développement et l’utilisation de l’énergie nucléaire civile". Les Etats signataires se font l’écho des experts du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur le changement climatique) qui ont publié samedi à Valence (Espagne) un rapport qui met en garde contre les risques "irréversibles" du réchauffement climatique.
Tout cela n’empêche pas des artistes et des scientifiques de dispenser des cours de "rire de résistance". Le comédien et philosophe Pierre Cleitman a donné une conférence sur le thème : "Le sens de l’humour chez Descartes". Ainsi se tient jusqu’au 27 novembre 2007 "une Sorbonne drolatique" au Théâtre du Rond-Point à Paris. Boris Cyrulnik y a exposé la "narapoïa" "psychose très grave où le malade délire tellement qu’il est convaincu que tout le monde lui veut du bien". Axel Khan a affirmé combien la plaisanterie peu constituer une arme de libération pour les minorités. Cartésien et partisan de l’absurde. La science, assurément, progresse.


Voir en ligne : Sur le thème de l’obésité lire les nombreux articles et publications édités par le magazine web de la Mission Agrobiosciences

Top