Accueil > Archives > 22 août 2005, Le Figaro, Libération, La Libre Belgique et Le Paysan (...)

22 août 2005, Le Figaro, Libération, La Libre Belgique et Le Paysan Breton

lundi 22 août 2005

Grippe aviaire : faut-il fermer les élevages en plein-air ? L’Europe s’inquiète de la propagation du virus de la grippe aviaire de l’Asie vers la Russie. Le Figaro titre sur ce nouveau péril venu de l’Est, puisque le virus serait passé à l’Ouest de l’Oural. Le correspondant du journal à Moscou insiste sur « de nombreux décès suspects parmi des oiseaux dans une ferme en Kalmoukie », tout en précisant qu’ils pourraient avoir été provoqués, selon les vétérinaires russes, « non pas par le dangereux virus mais par une infection ». Mais « les autorités ne cachent pas leurs craintes de voir le virus s’exporter lorsque, l’été touchant à sa fin, les premiers froids sibériens feront fuir les oiseaux migrateurs vers des zones plus chaudes », poursuit Alexandre Cèdre. Sa consoeur de Libération signale un début de « pyschose » à Novossibirsk, où une journaliste de télévision a affirmé sur Internet « avoir contracté la maladie... avant de s’apercevoir qu’il ne s’agissait que d’un rhume ». La correspondante évoque aussi « l’hystérie venu de l’Ouest » dénoncée par les distributeurs de volailles de Moscou. Dès le début mois d’août, certaines régions allemandes ont interdit l’importation de volailles russes, note Le Paysan Breton, qui qualifie la mesure de « symbolique », guettant au passage « quelques opportunités pour nos exportations », mais s’interrogeant surtout gravement : « on n’ose imaginer ce qui se passerait si le virus frappait un pays comme la France ». Le Figaro a osé posé la question pour mieux rassurer, titrant sur un risque minime pour les élevages français puisque « la majorité des exploitations sont des élevages industriels totalement fermés ». « La situation est plus sensible pour les élevages en plein air », reconnaît toutefois Jeanne Brugère-Picoux, de l’École nationale vétérinaire d’Alfort, interrogée par Nicolas Granet. Déjà aux Pays-Bas, quelques 5 millions de poules, canards et autres dindes néerlandais, élevés en plein air, doivent être confinés à partir d’aujourd’hui, relate La Libre Belgique.


Voir en ligne : Sur son blog, Corinne Lepage compare le risque de grippe aviaire à Tchernobyl

Top