Accueil > Archives > 21 juillet 2005, La Dépêche du Midi, Le Monde, Maroc Infos, RFI, France 3, (...)

21 juillet 2005, La Dépêche du Midi, Le Monde, Maroc Infos, RFI, France 3, AFP et Webagri

jeudi 21 juillet 2005

Invasion de criquets dans le sud-Aveyron. L’alerte a été lancée à la veille du 14 juillet par la chambre d’agriculture de l’Aveyron : des criquets par milliers dévorent les champs du sud du département. Un peu étonné, un site d’information marocain publie un gros titre sur la présence de criquets sur le sol français. L’article reprend en fait in-extenso une chronique de Radio-France Internationale qui se demande si les phénomènes d’invasions de criquets pélerins « jusqu’à présent limités à l’Afrique de l’Ouest et du Nord, sont en train de toucher l’Europe du fait du réchauffement de la planète et des changements climatiques ». « Saint-Affrique, ce n’est pas l’Afrique », relativise toutefois Dominique Delpiroux dans La Dépêche du Midi, qui explique que les éleveurs aveyronnais, pour agacés qu’ils soient de voir leurs champs de luzerne dévastés, « se gardent bien de comparaisons indécentes ». Dès le 16 juillet, la préfecture de l’Aveyron, citée dans un article du Monde en date du 18 juillet, réagissait en faisant savoir que « cela n’a rien à voir avec les invasions que connaissent les pays africains ». Le journaliste du Monde, Philippe Gagnebet, décrivait « un criquet rouge (...) entre 4 et 5 cm (...) reconnaissable à ses ailes rouges lorsqu’il s’envole (...)qui se déplace en essaim ». Son confrère de La Dépêche explique aujourd’hui qu’il s’agit d’un criquet italien, calliptamus italicus. Sa collègue de RFI, Colette Thomas, pensait avoir à faire à Psophus stridulus, en raison des ailes rouges de l’insecte. « Les invasions de criquets sont si rares en France que les instituts spécialisés en agronomie ne travaillent pas sur ces insectes », affirme la journaliste. France 3 Sud explique que malgré son nom, le criquet italien existe à l’état endémique dans la zone sèche des Grands Causses, proche du Larzac, tout en soulignant que les moeurs de ce criquet sont insuffisamment connues, en raison même de la rareté de ses épisodes de prolifération jusqu’ici. En juillet 2004, une colonie de criquets italiens avait déjà envahi l’aéroport de Nice. Une dépêche de l’agence France-Presse relatait alors que la Chambre de commerce et d’industrie avait décidé de traité l’essaim « à l’aide d’un produit phytosanitaire ». Mais cette fois, les autorités et les agriculteurs eux-même se montrent plus prudents. Il s’agit de trouver un produit efficace contre le criquet mais auquel résistent d’autres espèces, notamment l’abeille, et qui reste inoffensif pour le bétail, explique rapidement le site professionnel Webagri, qui souligne que le produit qui se montre le plus efficace en Afrique est... le Fipronil.


Voir en ligne : Si des invasions de criquets se produisent épisodiquement en France, d’autres criquets sont sur la liste des espèces protégés, comme le criquet de la Crau (site du CIRAD)

Top