Accueil > Archives > 20 juin 2006, Le Figaro, Le Monde, Nouvel Obs, Euronews, L’Orient-Le Jour, (...)

20 juin 2006, Le Figaro, Le Monde, Nouvel Obs, Euronews, L’Orient-Le Jour, Plein Champs

mardi 20 juin 2006

Semences enterrées dans un frigo glaciaire. La construction d’une immense bibliothèque de semences a débuté sur l’île de Svalbard, en Norvège. Cet entrepôt, doté d’une porte blindée et de murs en béton armé d’un mètre d’épaisseur, est destiné à assurer la survie des principales semences de la planète en cas de catastrophes naturelles ou nucléaires, explique Le Monde sur son site. Chambre forte, mais aussi chambre froide, l’entrepôt conservera les graines à -18 degrés dans le permafrost de cette île de l’Arctique, avec des ours polaires en guise de gardiens, note le site du Nouvel Observateur, reprenant un communiqué de presse. Le Figaro présente l’opération comme « un vrai scénario de science-fiction ». L’article prend subtilement ses distances en présentant les dangers de disparition des plants de pomme de terre ou de blé comme une idée du Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures, (FFMDC), initiateur du projet. Euronews apporte au contraire du crédit au projet : « l’aventure pourrait paraitre folle, mais à la fin du 19ème siècle par exemple, 7000 variétés de pommes étaient cultivées aux Etats-Unis, il n’y en a plus que 200 aujourd’hui », précise la chaine de télévision sur son site. Il existe déjà « 1.400 banques de gènes dans le monde », semble néanmoins objecter Le Figaro. Mais un article paru en 2004 sur le site de Médiaterre, lors du lancement du FFMDC, précise que l« es génothèques, refuges pour la diversité des cultures, sont de plus en plus menacées en raison d’un financement instable et au compte-goutte ». Le site professionnel agricole Pleinchamp ajoute que « cette banque de semences est unique en son genre puisqu’elle est la seule à ne pas être de nature commerciale ».


Voir en ligne : Communiqué de presse, en français, sur le site (en anglais) du Global Crop Diversity Trust/FFMDC. (pdf)

Top