Accueil > Archives > 20 avril 2004, Le Figaro et Libération

20 avril 2004, Le Figaro et Libération

mardi 20 avril 2004

Médecins et vétérinaires désertent les campagnes. Selon Le Figaro, 82% des vétérinaires libéraux exerçent en ville. En 1970, 85% d’entre-eux pratiquaient leur activité en milieu rural, rappelle le journal, qui illustre la pénibilité du métier à la campagne par un reportage en Saône-et-Loire. Libération propose pour sa part un reportage en Mayenne où un village de 2.400 habitants a recruté un médecin espagnol. Il y a trente ans, s’installer en Mayenne vierge de tout médecin, c’étaient les vaches grasses assurées, pour les généralistes comme pour les spécialistes, note le journaliste. Aujourd’hui, les étudiants préfèrent devenir dermato en ville que généraliste à la campagne, résume Libération qui titre sur La médecine libérale en crise de vocations. La vie de « véto » rural n’attire pas les vocations résume également Le Figaro. Médecins et vétérinaires vont-il se faire aussi rares que les prêtres ?


Voir en ligne : Sur le site de l’UNAPL (Union Nationale des Professions Libérales), dispositions et commentaires de la loi de revitalisation rurale

Top