Accueil > Archives > 2 février 2007, Le Monde, Le Figaro, Libération

2 février 2007, Le Monde, Le Figaro, Libération

vendredi 2 février 2007

Ca va chauffer ! Le journal Le Monde revient ce jour sur les causes « avérées » du réchauffement climatique dont l’ampleur serait due aux émissions humaines de gaz à effet de serre. Les températures devraient augmenter de 1,8 à 4 degrés d’ici 2100, le niveau des océans passer de 18 à 59 centimètres, le tout agrémenté de vagues de chaleur plus fréquentes, de cyclones dévastateurs et de précipitations abondantes. Le Giec rappelle qu’il a acquis une meilleure interprétation des mécanismes d’expansion de l’eau sous l’effet du réchauffement. « On ne peut exclure des valeurs plus élevées » précise-t-il du fait d’une connaissance imparfaite du processus de fonte des glaces dans l’Antarctique et le Groenland. Le Figaro nous rappelle qu’alors que les experts du Giec se réunissent à huis clos, Jacques Chirac ouvre aujourd’hui la conférence de Paris pour une gouvernance écologique mondiale. Paris devient ainsi la capitale de l’environnement. Libération précise que Jacques Chirac souhaite mener à bien la création d’une agence des Nations unies pour l’environnement. Une idée, nous dit Marielle Court du Figaro, qui est loin de faire l’unanimité. Les USA, la Russie, la Chine, l’Inde sont réticents. Pourtant la France peut compter sur le soutien de l’Europe. Manuel Barroso, président de la commission européenne interviendra dans cette conférence au même titre que le président du Giec, Rajendra Pachauri ou Bartholomée Ier, patriarche oecuménique de Constantinople. Six ateliers sont au menu : dérèglement climatique, biodiversité, pollution, eau, croissance écologique. Le compte-rendu de ses ateliers sera suivi d’un texte baptisé « Appel de Paris. » qui sera lancé et présenté par Jacques Chirac.
Philippe Gélie, correspond du Figaro à Washington révèle que lors d’une audition au Congrès l’Union des scientifiques inquiets (UCS) a dévoilé une étude qui précise que 150 spécialistes américains du climat avaient fait l’objet de pressions politiques afin de modifier le contenu de leurs travaux. Il convenait d’éliminer des termes tels que : « changement climatique » ou « réchauffement de la planète ».
Le réchauffement climatique contribue à la création artistique observe Libération. Le théâtre, les arts plastiques, la musique ou la littérature s’emparent de la pollution, la biodiversité et autres angoisses générées par les problèmes de la planète.

Liens utiles sur le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique est dû aux activités humaines. Le Monde publie (en anglais) un résumé du rapport du Giec pour les décideurs

Université des Lycéens à Villefranche de Rouergue, le 20 Novembre 2003.
"Quel Climat fera-t-il demain ?" (Publication originale) 270 élèves pour une chaude ambiance sur le climat à l’Université des Lycéens
Avec Jean-Claude André, physicien et météorologue (Cerfacs) et Emmanuel Cloppet, agrométéorologue (Météo-France) publié par le magazine web de la Mission Agrobiosciences

Lire (en anglais) les explications des scientifiques américains de l’UCS sur le site de l’Union des scientifiques inquiets

Dans un tout autre registre, Pierre Le Hir, dans le Le Monde, nous explique que le nanomonde n’est plus une utopie. En effet, des nanomédicaments sortent des laboratoires de recherche. Les nanos ouvrent ainsi de nouvelles voies à la médecine de demain.

Lien utile sur les nanotechnologies

Lire les nombreux articles et publications édités par le magazine web de la Mission Agrobiosciences sur le thème des nanotechnologies


Voir en ligne : Le réchauffement climatique est dû aux activités humaines. Le Monde publie (en anglais) un résumé du rapport du Giec pour les décideurs

Top