Accueil > Archives > 1er juin 2005, Le Monde, Cuisine collective et club-sandwich

1er juin 2005, Le Monde, Cuisine collective et club-sandwich

mercredi 1er juin 2005

Le sandwich bouffe la cantine. Les Français auraient mangé près de 1,2 milliards de sandwiches en 2004. La pause sandwich est en passe de remplacer le déjeuner des actifs, constate Le Monde, qui reprend des chiffres livrés lors du salon européen du sandwich organisé en mars dernier à Paris. Dans les grandes villes, « la pause déjeuner est passée d’une heure vingt-deux minutes en 2000 à trente-huit minutes en 2004 », retient Michaëla Bobasch, qui souligne que « ce nouvel art de vivre a entraîné une baisse d’activité des cantines d’entreprise de 15 % en vingt ans ». La journaliste note encore que la fabrication demeure « majoritairement artisanale » (80%) et relate les conditions de « science-fiction » de préparation des sandwiches chez Entracte, l’un des cinq industriels du secteur. Le sandwich industriel a l’avantage de la traçabilité alors que le sandwich artisanal, préparé sur le lieu de vente, est plus difficile à surveiller, résume la journaliste. Si elle met en avant la grande variété de pains servant à fabriquer des sandwiches, 60% seraient toujours fabriqués avec de la baguette, selon le site spécialisé club-sandwich. Selon le mensuel professionnel Cuisine Collective, le segment de la restauration du midi a progressé de 30 % en volume et 47 % en valeur, entre 1995 et 2003. Un marché qui attire les professionnels puisqu’après le salon du sandwich, qui fêtait sa sixième édition à Paris, un nouveau salon consacré au « snacking » et à « la restauration plaisir » sera organisé en octobre, porte de Versailles, annonce Cuisine Collective.


Voir en ligne : La synthèse des études présentées au salon du sandwich (pdf)

Top