Accueil > Archives > 1er décembre 2003, Les Echos.

1er décembre 2003, Les Echos.

lundi 1er décembre 2003

Lord Sainsbury aime la science. Lord David Sainsbury, Ministre des sciences dans le gouvernement Tony Blair défend avec passion les capacités scientifiques britanniques. Les "Echos" nous livrent une approche intéressante de la façon dont la Grande-Bretagne encourage la recherche et stimule l’innovation. Les chercheurs britanniques sont en concurrence auprès d’organismes indépendants pour obtenir des crédits et rendent compte à leur pairs. En Angleterre, la recherche bénéficie de fonds publics et privés, mais aussi de ceux de trusts comme le Wellcome Trust et des "medical charities" qui drainent beaucoup de capitaux. Les "research councils" où figurent des sociétés privées définissent les priorités. Dans ce contexte, lord Sainsbury ne craint pas la fuite des cerveaux puisqu’il estime que ce système a permis de créer des laboratoires, d’augmenter les crédits et les salaires des chercheurs et d’encourager l’innovation et la diffusion des sciences en direction des entreprises. Un modèle britannique.


Voir en ligne : Le site (en anglais) de Wellcome Trust.

Top