Accueil > Archives > 19 décembre 2003, Libération.

19 décembre 2003, Libération.

vendredi 19 décembre 2003

La gestion de l’eau dans le secteur privé demeure opaque. Un rapport de la Cour des comptes sur la gestion des services publics d’eau confiée à des entreprises privées montre beaucoup d’opacité. Les collectivités locales ont du mal à contrôler ce type de gestion puisque 80% de l’eau courante est distribuée par le privé (Veolia, ex-Vivendi, Suez et Bouygues-Saur). Toutefois, la Cour constate des améliorations sur les prix de l’eau liés à la vigilence des maires qui se sont mobilisés pour diminuer la durée des contrats de concession. Le rapport constate la persistance "de clauses défavorables aux usagers" qui entraînent "des augmentations de prix importantes sans relation avec celles des coûts d’exploitation". Ce rapport voit le jour au moment où des directives européennes sur la qualité de l’eau vont imposer à ces services des dépenses de mise au norme d’ici 2010 qui auront des incidences sur la note à payer par les usagers.


Voir en ligne : Consultez le dossier de la Documentation française sur les politiques de l’eau (dossier et bibliographie).

Top