Accueil > Archives > 18 octobre 2005, Le Temps, Edicom et agence AP

18 octobre 2005, Le Temps, Edicom et agence AP

mardi 18 octobre 2005

Les paysans suisses se divisent sur les OGM. La Suisse doit se prononcer le 17 novembre par référendum sur un possible moratoire des cultures OGM. Les paysans sont divisés, titre le quotidien Le Temps en annonçant la création d’un comité paysan baptisé "non à des interdictions supplémentaires", alors que la puissante Union Suisse des Paysans (USP) soutient le moratoire « par égard pour les consommateurs ». Sur le plan politique, le moratoire sur les OGM est notamment soutenu par le PS ainsi que les Verts et combattu par le PDC, le PRD et les Libéraux, résume une dépêche de l’agence AP, qui souligne que le moratoire « récolte aussi des voix à droite ». C’est notamment le cas à l’Union démocratique du centre (UDC), parti dont le président de l’USP, Hansjörg Walter, est également député, ce que ne précise pas la dépêche. Mais l’agriculteur-député a été mis en minorité au sein de son parti. Dans une autre dépêche diffusée par Edicom, le site Internet du groupe Edipresse, un autre élu de droite estime que le renoncement aux OGM est « utilisé comme instrument de marketing par l’Union suisse des paysans ». Il fait référence au label "Suisse Qualité", défendu par l’USP, qui exclut volontairememt les produits OGM. Ce label a toutefois été rejetté en 2002 par des associations de consommateurs qui estimaient qu’il ne s’agissait pas « d’un véritable label, mais d’un sigle supplémentaire qui contribue à la salade des labels ».


Voir en ligne : La Suisse a finalement lancé la marque "Suisse Garantie"

Top