Accueil > Archives > 18 octobre 2004, Le Monde, Le Figaro, Libération, La Libre Belgique et (...)

18 octobre 2004, Le Monde, Le Figaro, Libération, La Libre Belgique et L’Express

lundi 18 octobre 2004

Le vaccin contre le paludisme vaut-il un édito ? La publication dans la revue médicale The Lancet des résultats de tests d’un vaccin contre le paludisme suscite beaucoup d’espoirs, mais aussi quelques bémols dans la presse grand-public. Encourageant, juge Libération, qui reprend le commentaire de Philippe Van de Perre (université de Montpellier) estimant que la route reste cependant « longue et chaotique » avant d’aboutir, peut-être « vers 2010 », à la mise sur le marché d’un vaccin « sûr, efficace et utilisable à grande échelle ». D’autres essais cliniques seront encore nécessaires pour s’assurer que les enfants de moins de 1 an tolèrent bien le vaccin aussi explique L’Express, qui indique que le but des médecins est de l’administrer aux nourrissons au même moment que les autres vaccinations. Toutes les 30 secondes, un enfant africain décède du paludisme, souligne La Libre Belgique. Les chiffres de ce fléau diffèrent sensiblement d’un titre à l’autre. Le paludisme ferait 2,5 millions de morts par an selon La Libre Belgique, 2 millions selon Libération et "seulement" 1 million pour Le Monde. En 2010, près de 3,5 milliards d’êtres humains, soit la moitié de la population mondiale, vivront dans des zones où existe le risque d’une transmission du paludisme, souligne Le Monde. Le quotidien consacre un éditorial au sujet et note dans un article que 25 candidats vaccins font actuellement l’objet d’essais cliniques. Le Figaro rappelle le triste précédent d’un chercheur colombien dont les essais, également jugés encourageants par The Lancet en 1994, ont finalement été jugés inopérants deux ans plus tard dans la même revue. Entre temps, l’inventeur s’était autoproclamé le « Louis Pasteur sud-américain ». On comprend mieux la prudence actuelle des scientifiques, conclut Le Figaro, qui a également interrogé Philippe van de Perre, signataire de l’éditorial du Lancet. « Je suis un peu surpris qu’une simple molécule puisse protéger cliniquement contre ce parasite », indique-t-il au Figaro. La Libre Belgique a pour sa part interrogé un spécialiste du paludisme à l’Ecole de médecine tropicale de Londres. « Il est clair qu’on ne luttera pas contre le paludisme d’une seule façon. On n’y parviendra pas seulement avec des médicaments, pas seulement avec un vaccin ou des moustiquaires. On y arrivera vraiment en combinant tout cela », explique Geoff Targett. Pour le quotidien belge, un vaccin ne permettra ni d’éradiquer le paludisme, ni d’être immunisé à vie.


Voir en ligne : Le site du Lancet (en anglais, nécessite un abonnement pour consulter l’intégralité de l’article)

Top