Accueil > Archives > 18 janvier 2007 Le Monde, Le Figaro, Libération,

18 janvier 2007 Le Monde, Le Figaro, Libération,

jeudi 18 janvier 2007

Conserves de viande : des contrôles efficaces ? Dans le Monde du 18 janvier 2007, Florence Amalou revient, dans son article intitulé « Conserves de viande : des contrôles efficaces ? » sur l’affaire révélée par le Parisien du 16 janvier sur « des milliers de conserves de viande avariée en circulation » saisies à Bezons (Val-de-Loire). Peut-on faire encore confiance aux marques vendues dans les grandes surfaces ? La DGAL répond par l’affirmative en estimant que cette affaire est « exceptionnelle. » Les services vétérinaires ont saisi le procureur du tribunal d’Angers qui a ouvert une enquête qui mêle Covi, société spécialisée dans la préparation de plats cuisinés, raviolis et corned-beef et Charal, leader français de la viande congelée. Le 15 décembre dernier, la DGAL avait décidé par précaution le rappel de 650 000 boîtes de corned-beef. Pourquoi une alerte grand public n’a-t-elle pas été déclenchée se demande Florence Amalou ? Les services vétérinaires et l’Afssa affirment qu’il n’y avait pas de danger à priori. Mais alors pourquoi l’alerte européenne du 21 décembre 2006 fait-elle mention de « produits susceptibles d’être dangereux pour la santé humaine » ?
L’auteur de l’article conclut que les contrôles fonctionnent plutôt bien et qu’il ne s’agit pas d’une défaillance générale. « C’est certainement un défaut de contrôle des matières premières dans cette entreprise, mais on ne peut pas parler d’une pratique répandue. Les professionnels travaillent en général plutôt bien » affirment les services vétérinaires.
Retenons également ces deux articles : dans Le Figaro on peut lire dans la rubrique « Opinion » une tribune de Drieu Godfridi, directeur de l’Institut Hayek « Libéralisation de l’agriculture : l’obstacle ultime, c’est la France. » Dans Libération on boira avec modération une brève de Sylvie Briet qui nous apprend que la marque « Cristaline » met en doute la qualité de l’eau dans la capitale.


Voir en ligne : Sur son site, Charal tente une explication

Top