Accueil > Archives > 17 octobre 2005, Le Figaro et L’Humanité

17 octobre 2005, Le Figaro et L’Humanité

lundi 17 octobre 2005

Salgado, le photographe qui replante des arbres. Le célèbre photographe Sebastiao Salgado, brésilien de naissance et économiste de formation, expose à la Bibliothèque nationale de France. L’occasion pour lui de présenter son nouveau projet photographique, baptisé Génésis, mais aussi de détailler son expérience de reboisement de la forêt brésilienne. « J’ai racheté les terres de mon père qui était fermier au Brésil. Avec ma femme, nous participons depuis quinze ans au reboisement d’une partie de la forêt atlantique qui a été détruite à 93% », explique Sebastiao Salgado au Figaro. Le photographe détaillait déjà son projet lors d’une précédente interview à L’Humanité : « nous avons transformé 700 hectares, situés dans l’énorme bassin du Rio Dos, en parc national. Nous avons planté 740 000 arbres et créé un centre de formation des techniques agricoles. Cette expérience m’a rendu très proche de la nature ». Cette conversion du photographe, ancien militant des jeunes communistes brésiliennes, à l’écologie, fait réagir la journaliste de l’Humanité, qui lui demande s’il ne faudrait pas condamner « le libéralisme et son emballement vers toujours plus de profit plutôt que la dictature du progrès ». A l’inverse, la journaliste du Figaro lui demande s’il a toujours « la volonté de lutter contre l’ordre établi par la photo ». « On ne peut pas lutter contre l’ordre établi puisqu’on en fait partie », répond le photographe, qui ajoute : « on accuse l’économie de tous les maux alors que l’on devrait pointer la géopolitique, le système financier, dénoncer les points de concentration de la richesse qui aboutissent à la désorganisation de tout l’espace de notre planète ».


Voir en ligne : L’exposition Salgado sur le site de la BNF

Top