Accueil > Archives > 17 octobre 2003, Le Figaro

17 octobre 2003, Le Figaro

vendredi 17 octobre 2003

Recherche britannique : résultats contrastés sur l’impact de certains OGM sur les plantes sauvages Plantes transgéniques : ok pour le maïs, stop pour le colza et la betterave… tel est, schématiquement, l’avis donné par trois grands instituts de recherche britannique qui, depuis 1999, scrute les effets de plus de 60 parcelles expérimentales de plantes transgéniques concernant la biodiversité. 8 études ont été publiées dans la revue de l’Académie Royale des Sciences concernant ces différentes variétés transgéniques porteuses d’un gène de résistance à un herbicide. Dans le cas du colza et de la betterave, les expérimentateurs montrent une diminution de la densité et de la variété de la flore sauvage. Le stock de semences de mauvaises herbes diminuant de 20 à 30 %. Ceci ayant un impact direct sur les populations d’invertébrés à qui, ces plantes sauvages, servent d’abris et de nourriture. Le maïs transgénique, au contraire, a un effet neutre sur ces écosystèmes sauvages, et s’avère, de ce point de vue, moins destructeur que le maïs conventionnel traité aux herbicides. Le Figaro signale que, au vu de ces résultats contrastés, plusieurs mouvements écologistes dont Greenpeace et les Amis de la Terre ont réclamé l’interdiction des OGM. Le gouvernement Britannique doit, en effet, autoriser ou non les cultures commerciales de plantes transgéniques d’ici la fin 2003.


Voir en ligne : Le site de l ‘Académie Royales des Sciences (accéder à Philophical transactions : biological sciences)

Top