Accueil > Archives > 17 février 2005, Libération, Agrisalon, Paysans suisses, L’Economiste et (...)

17 février 2005, Libération, Agrisalon, Paysans suisses, L’Economiste et L’Opinion (Maroc)

jeudi 17 février 2005

Le marché agricole mondial et les supermarchés. La FAO a publié un rapport sur la situation des marchés des produits agricoles en 2004. Il pointe les dérives du système mondial qui pénalise les 2,5 milliards d’habitants des pays en développement vivant de l’agriculture, résumait mercredi Libération, seul quotidien national à s’en faire largement écho. Pour le journaliste Vittorio de Fillipis, ce rapport « montre comment la machine trop bien huilée des multinationales de l’agroalimentaire, au Nord, contrôle presque tout, du producteur au consommateur ». Il dénonce les mastodontes du négoce international des matières premières agricoles, comme Neumannn, Volcate, Ecom, Dreyfus qui contrôlent à elles seules près de 40 % du commerce mondial du café, et la trentaine de multinationales de la grande distribution, comme Carrefour ou Wal-Mart. La FAO dénonce les subventions et la grande distribution, résume à son tour le site des paysans suisses. Le quotidien économique marocain L’Economiste partage la même analyse et souligne que la sécurité alimentaire est menacée. A long terme, la tendance à la baisse des prix réels menace la sécurité alimentaire des pays en développement, reprend à son tour un autre quotidien marocain, L’Opinion. L’article, beaucoup plus long, insiste sur les subventions des pays développés à leur propre agriculture, mais n’évoque pas le rôle des multinationales et des grandes surfaces, sinon pour regretter que les paysans des PMA (pays les moins avancés) éprouvent des difficultés à se conformer aux normes de qualité et aux délais de livraison exigés par les principales chaînes de supermarchés des pays développés. Au passage, le journal marocain signale à plusieurs reprises que la baisse des prix des produits agricoles permet aussi de nourrir les citadins des PMA. C’est aussi ce que fait remarquer le site professionnel français Agrisalon. Là encore, pas un mot sur le rôle de la grande distribution et la concentration des multinationales. Le site souligne en revanche la « concentration » des dépendances de certains PMA envers leurs exportations de produits agricoles de base qui les rend « vulnérables aux aléas du marché ou aux conditions climatiques ». Selon Agrisalon et la FAO, 43 pays en développement dépendent d’un seul produit, représentant plus de 20 pour cent des recettes totales des exportations de marchandises.


Voir en ligne : Le rapport de la FAO sur la situation des marchés des produits agricoles en 2004

Top