Accueil > Archives > 17 avril 2007, Reuters, Actualités News Environnement, Le Monde, Le Journal (...)

17 avril 2007, Reuters, Actualités News Environnement, Le Monde, Le Journal du pays Basque, Sud Ouest, FR 3 et AFP

mardi 17 avril 2007

Une coopérative basque occupée par des anti-OGM. La coopérative agricole Lur Berri d’Aïcirits (Pyrénées Atlantiques) est occupée depuis vendredi 13 avril par des militants anti-OGM. Ils sont une cinquantaine et entendent « protester contre sa volonté de fournir des maïs-semence OGM aux agriculteurs qui le demandent », explique une dépêche de l’agence Reuters. Fin février, Lur Berri avait annoncé par l’intermédiaire de la presse locale qu’elle souhaitait satisfaire la demande en semences OGM pour des superficies ne dépassant pas 500 hectares, précise l’agence, qui ajoute que dans l’esprit de la coopérative il s’agissait non pas de "pousser à faire des OGM" mais de prendre des précautions pour "assurer la traçabilité des produits". Selon le directeur de la coopérative cité par le site Actualités News Environnement, « plus d’une cinquantaine d’agriculteurs voudraient semer des OGM avec Lur Berri ». Le rédacteur du site, Pierre Melquiot, ajoute que « à ce jour aucun contrat n’a encore été signé », toujours selon le directeur de la coopérative. Il cite également le porte-parole du collectif anti-OGM : « ne jouez pas aux apprentis sorciers en vendant des OGM aux agriculteurs qui bien souvent ne savent même pas ce que c’est », a lancé Bernard Causse aux dirigeants de Lur Berri. Selon les membres du collectif cités par Le Monde, « quelques dizaines d’agriculteurs locaux auraient fait la demande de maïs OGM, alors que 3 000 vivent grâce à des productions sous signe officiel de qualité sans OGM ». Le correspondant du quotidien national, Michel Garicoïx, ajoute quelques précisions utiles sur Lur Berri, coopérative née dans les années 60 autour du maïs qui s’est diversifiée dans la filière viande et les plantes, et désormais co-actionnaire du projet d’usine de bioéthanol à Lacq qui représente « de nouveaux besoins en maïs », selon la direction. Toujours occupée lundi, la coopérative a reçu la visite de Dominique Voynet, relate le Journal du pays Basque. Ce quotidien local précise qu’outre la candidate des Verts à l’élection présidentielle, le collectif anti-OGM a également reçu le soutien de José Bové et de Corinne Lepage, soutien de François Bayrou à la présidentielle, ainsi que d’une trentaine de maires du Pays basque. Dans son édition départementale, le quotidien régional Sud Ouest titre également sur le soutien de Dominique Voynet aux occupants et assure que depuis vendredi, « 1 000 personnes seraient passées à Lur Berri pour assurer les « occupants » de leur soutien ». L’article du quotidien régional précise que le conseil d’administration de la coopérative devait se réunir ce mardi pour examiner le dossier OGM. Mais selon le journaliste Philippe Campa, « il serait étonnant que la direction de la coopérative revienne sur sa décision d’engager dès ce mois-ci la mise en culture de quelque 500 hectares de maïs OGM ». Effectivement, la coopérative a refusé mise en place d’un moratoire, annonce mardi soir une dépêche de l’AFP diffusée sur le site de France 3 Aquitaine. L’agence cite le porte-parole des opposants, Bernard Causse, qui évoque les "mesurettes" proposées par Lur Berri et annonce la poursuite de l’occupation de la coopérative.


Voir en ligne : Les producteurs de maïs-semence menaçaient de quitter Lur Berri fin mars, rapporte un article du Journal du pays Basque

Top