Accueil > Archives > 16 juin 2004, Le Figaro et La Voix des entreprises (Clermont-Ferrand)

16 juin 2004, Le Figaro et La Voix des entreprises (Clermont-Ferrand)

mercredi 16 juin 2004

Controverse sur les débuts de la médecine prédictive. Le Figaro publie une enquête sur les débuts controversés de la médecine prédictive en France. Cyrille Louis raconte qu’un laboratoire d’analyses biologiques privé de Clermont-Ferrand propose des tests génétiques avec l’assistance d’une chercheuse russe, Helena Baranova, qui a créé le premier diplôme de médecine prédictive. Environ 70 médecins, qui ont suivi cette formation, prescrivent ces tests permettant notamment de mesurer le degré de sensibilité à l’action toxique du tabac. Le généticien Axel Kahn évoque une "escroquerie" et demande que les tests de médecine prédictive soient soumis à une autorisation de mise sur le marché. « Les panels de gènes auxquels s’intéressent les chercheurs ont une valeur prédictive trop faible pour qu’il puisse paraître raisonnable de commercialiser des tests dès maintenant », commente pour sa part Gérard Siest, directeur du Centre de médecine prédictive de Nancy. Elena Baranova a néanmoins reçu le prix 2003 des Femmes Chefs d’entreprises mondiales de Clermont, annonce fièrement le bulletin de la chambre de commerce et d’industrie, La Voix des entreprises


Voir en ligne : La page sur la médecine prédictive de l’association Génétique et Liberté

Top