Accueil > Archives > 15 octobre 2004, Libération, Le Parisien et Le Point

15 octobre 2004, Libération, Le Parisien et Le Point

vendredi 15 octobre 2004

L’industrie agroalimentaire se sucre (trop). Après le sel, le sucre. L’Agence française de sécurité sanitaire (Afssa) dénonce dans un rapport la hausse des sucres « cachés » dans les produits agroalimentaires. Les clients achètent moins de sucre de table, mais les industriels en mettent dans tous leurs plats, ou presque, explique Libération. Selon Le Point, nous avalons chaque année 35 kilos de sucres. Et tous les ans nous en croquons 700 grammes de plus, soit l’équivalent de 140 morceaux. L’Afssa a la dent dure contre l’industrie agroalimentaire, accusée d’« étouffer » et d’« obscurcir » par des « campagnes publicitaires fortes et répétitives » les messages de santé publique, note l’hebdomadaire. Parmi les propositions concrètes de l’Afssa détaillées dans Le Parisien : « supprimer la publicité sur l’alimentation à la télévision à certaines heures ou totalement » ou les petits étalages de sucreries situés aux caisses des petites ou grandes surfaces, à hauteur d’yeux des plus jeunes, qui attisent « regards et désirs des enfants ». La salubrité publique exige que, désormais, on retire de la bouche des enfants les sucettes que des marchands sans scrupules leur refilent en abusant de leur gourmandise, écrit Gérard Dupuy dans l’éditorial de Libération. « C’est la première fois qu’un principe de précaution est utilisé dans un cadre de nutrition et pas dans un cadre de sécurité alimentaire » réagit le Centre d’étude et de documentation du sucre (Cedus), présenté dans Libération comme l’organe d’information du lobby sucrier.


Voir en ligne : Le rapport Glucides et santé sur le site de l’Afssa (format pdf)

Top