Accueil > Archives > 13 mars 2007, Le Figaro, Le Devoir, Passeport Santé (Canada) et RFI (Radio (...)

13 mars 2007, Le Figaro, Le Devoir, Passeport Santé (Canada) et RFI (Radio France Internationale)

mardi 13 mars 2007

Le mercure, poison du poisson. Faut-il avoir peur du mercure dans le poisson ? Le Figaro évoque aujourd’hui une « alerte » lancée l’été dernier aux Etats-Unis lors d’une conférence internationale qui réunissait à Madison (Wisconsin) les meilleurs spécialistes de ce « métal volatile toxique qui s’accumule dans la chaîne alimentaire ». Selon ces experts, plus de 2.000 tonnes de mercure sont rejettées chaque année dans le monde et 50 millions de personnes seraient gravement contaminées. En Europe, les émissions ont baissé de 500 à 300 tonnes par an « sous l’impulsion des Suédois, qui ont découvert à cette époque que leurs lacs étaient pollués au mercure par les incinérateurs », explique le journaliste Yves Miserey. C’est d’ailleurs la publication par la revue de l’Académie suédoise des sciences Ambio d’un numéro spécial consacré à la conférence de Madison qui justifie l’article du Figaro, plusieurs mois après la conférence. « Le retard à publier cette déclaration, adoptée par plus de 110O chercheurs, s’explique par les exigences de la validation des cinq études à la base des conclusions de la conférence », expliquait la semaine dernière le quotidien canadien Le Devoir. Le journaliste Louis-Gilles Francoeur fait notamment état des craintes d’une chercheuse québécoise, Donna Mergler, concernant les conserves de thon blanc. L’alerte a défrayé la chronique en février au Canada, suite à un reportage diffusé à la télévision. Selon la chaine CBC, 8 boîtes de conserve de thon blanc sur 60 vendues au détail dépassaient les normes. L’agence canadienne d’inspection des aliments a aussitôt diligenté une enquête, relate un communiqué du gouvernement canadien. Passeport Santé, un site canadien qui se présente comme l’émanation d’une fondation philanthropique, affirme que le reportage télé a « précipité la mise à jour que prévoyait faire Santé Canada » sur les conserves de thon, qui ne faisait jusqu’à présent l’objet d’aucune recommandation particulière : il est désormais recommandé aux femmes enceintes de limiter à quatre portions par semaine leur consommation de thon blanc en conserve. Le même site publiait quelques jours plus tard la réaction « outrée » d’une nutrionniste qui met en garde contre « une phobie du poisson ». « Les avantages de consommer du poisson dépassent les risques, alors cessons d’appuyer sur le bouton d’alarme et mangeons notre poisson en paix », affirme Hélène Baribeau.
Coté français, le problème du mercure se pose surout pour les Amérindiens de Guyane, où la ministre française de l’écologie Nelly Olin se trouve en ce moment, note Yves Misery dans Le Figaro. Le correspondant de RFI Frédéric Farine avait consacré un édifiant reportage sur le sujet en mars 2006.


Voir en ligne : Risques sanitaires liés au mercure en Guyane sur le site de l’AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail)

Top