Accueil > Archives > 12 septembre 2007, Le Figaro, Le Monde, Libération, La Tribune et Les (...)

12 septembre 2007, Le Figaro, Le Monde, Libération, La Tribune et Les Echos

mercredi 12 septembre 2007

Nicolas Sarkozy et la réforme de la PAC, de Rennes à Bruxelles. En visite au salon professionnel de l’élevage (Space) de Rennes, le président de la République s’est prononcé pour une réforme de la Politique Agricole Commune dès 2008. Le Figaro, qui publie l’intégralité du discours présidentiel sur son site internet, note que cette intervention de M Sarkozy était « très attendue » car il s’agissait de sa première intervention devant le mode agricole depuis son élection. « Le chef de l’Etat s’est posé en défenseur de l’agriculture française », résume sans surprise Le Figaro. Le Monde, qui a choisi de ne publier que des extraits du discours présidentiel en Verbatim, souligne que « la philosophie » de M.Sarkozy « va à l’encontre de l’évolution des dernières années, qui visait à subventionner les revenus des agriculteurs et les laisser écouler leurs produits dans une Europe ouverte aux marchés mondiaux et en règle avec l’organisation mondiale du commerce (OMC) ». La Tribune rapporte que Nicolas Sarkozy a lancé « un vibrant plaidoyer pour la défense de l’agriculture européenne face au reste du monde en s’inspirant de son prédécesseur Jacques Chirac, très lié au monde agricole ». Pour les Echos, au contraire, Nicolas Sarkozy « se démarque » de Jacques Chirac, « qui refusait de toucher quoi que ce soit à la PAC avant 2013 ». Si ce discours de "rupture" a « agréablement surpris les agriculteurs présents sur place », comme le note la journaliste présente à Rennes, il laisse toutefois dubitatif l’éditorialiste du quotidien économique, qui le juge « flou et contradictoire ». « On ne peut pas à la fois affirmer que les agriculteurs sont les plus ardents protecteurs de l’environnement et laisser grandir sans cesse les élevages porcins en Bretagne polluant l’eau avec leurs nitrates. On ne peut pas vouloir à la fois l’indépendance pour soi et la dépendance pour les autres, l’autosuffisance conjuguée à la préférence communautaire en Europe et l’exportation vers le reste du monde. On ne peut pas définir tout seul une politique pour 27 pays », écrit Jean-Marc Vittori.
Libération a précisément choisit d’éclairer le discours du président français à la lumière de Bruxelles, en faisant réagir la commissaire à l’Agriculture à la proposition de renforcer la préférence communautaire soutenue par Nicolas Sarkozy. « Il n’est pas dans notre intérêt de devenir une forteresse », rétorque Mariann Fischer Boel. Le Monde intégre également la dimension européenne dans son compte-rendu du discours de Rennes, qui ne se cantonne pas aux déclarations présidentielles. L’article, signé à quatre mains, signale qu’outre ce discours, jugé « très politique », un document présenté comme « plus technique » de la Commission européenne « lève le tabou » du cofinancement des politiques agricoles par les Etats.


Voir en ligne : Fin de la PAC et Faim d’agriculture, le compte-rendu de la 13ème Université d’été de l’Innovation Rurale de Marciac sur le site du ministère de l’Agriculturure

Top