Accueil > Archives > 12 septembre 2005, Le Monde, Le Nouvel Obs, Pleinchamp et agence (...)

12 septembre 2005, Le Monde, Le Nouvel Obs, Pleinchamp et agence AP.

lundi 12 septembre 2005

Pesticides : la qualité de l’eau n’est pas claire. La publication par le ministère de la Santé de statistiques sur les pollutions de l’eau du robinet d’origine agricole en France donne lieu à des analyses divergentes dans la presse. 9 % de la population a bu de l’eau polluée aux pesticides en 2003, souligne Le Monde . Le site professionnel Pleinchamp retient à l’inverse qu’il y a « du mieux », préférant retenir que 91% de la population, soit « une très grande majorité », a bu en permanence une eau conforme. Alors que Le Monde insiste sur le fait que plus de 5 millions de personnes ont été alimenté « au moins une fois » par une eau non conforme, Pleinchamp ne retient que l’aspect « transitoire » de ces dépassements. Dans les cas de dépassements prolongés, 164.000 personnes ont été invitées à ne pas utiliser leur eau pour boire ou cuisiner, souligne Le Monde. Pleinchamp n’en recense que 161.000 et souligne que ce nombre est « en net recul par rapport au bilan antérieur ». Le nombre d’habitants concernés par des restrictions de consommation d’eau pour les usages alimentaires en raison d’une présence trop importante de pesticides a diminué de 416.000 sur la période 1999-2001 à 164.000 en 2003, soit une baisse de 60%, précise une dépêche de l’agence Associated Press. L’agence, reprise en titre sur le site du Nouvel Obs, affirme que « la qualité de l’eau potable s’améliore en France ». Mais une autre dépêche de le même agence, publiée sur le même site, annonce que 180 communes de Seine et Marne reçoivent depuis samedi une eau trop chargée en pesticides et nitrates. Avec l’Oise et l’Eure et Loire, la Seine et Marne est l’un des trois départements qui concentre plus de la moitié des mesures de restrictions de consommation.


Voir en ligne : Les chiffres sont disponibles sur le site du ministère de la Santé

Top