Accueil > Archives > 12 décembre 2007, Le Figaro, La Croix, Le Monde

12 décembre 2007, Le Figaro, La Croix, Le Monde

jeudi 13 décembre 2007

Des fonds pour aider les pays en voie de développement à s’adapter au réchauffement, le Pape Benoît XVI se préoccupe de la protection de l’environnement, deux sénateurs inquiets au sujet des agrocarburants. L’envoyée spéciale du Figaro à Bali, Caroline de Malet écrit que "300 à 500 millions de dollars devraient être débloqués d’ici à 2012 afin d’aider les pays pauvres à lutter contre les effets du réchauffement climatique". Selon un rapport du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement, "98% des 262 millions de personnes affectées par des désastres climatiques entre 2000 et 2004 se trouvaient dans le monde en développement". Les pays en développement voulaient éviter que les bailleurs de fonds internationaux ne leur dictent leurs choix. Ce qui fait dire à Mgr Desmond Tutu, ancien évêque du Cap, que "si pour les riches s’adapter signifie construire des maisons qui flottent, pour les pauvres c’est apprendre à nager". Un compromis a été trouvé : les pays qui reçoivent les projets auront leur mot à dire. Cependant le chat est maigre : "un prélèvement de 2% sur les projets de mécanismes de développement propre (MDP), qui permettent aux pays riches d’investir dans les pays émergents en échange des quotas est très insuffisant : 45 millions de dollars. "C’est moins que ce que les Américains dépensent chaque mois en crème solaire" souligne l’organisation humanitaire Oxfam"" cite Caroline de Malet.
La protection environnementale n’échappe pas à la sagacité du Vatican. Isabelle de Gaulmyn, correspondante à Rome du journal La Croix nous annonce que le Pape Benoît XVI insistera fortement sur le thème de la protection de l’environnement lors de son message aux Journées mondiale de la paix le 1er janvier 2008. Le Saint Père a déjà insisté à plusieurs reprises sur le sujet. Début septembre 2007, Benoît XVI avait invité les jeunes italiens à "oeuvrer d’urgence à la sauvegarde de la Création. Avant qu’il ne soit trop tard, il faut faire des choix courageux qui sachent recréer une solide alliance entre l’homme et la terre". Cette attitude reflète l’intérêt du Vatican pour l’écologie. La correspondante à Rome de La Croix précise que "l’écologie est en effet au centre de nombreuses discussions, à Rome, concernant la doctrine sociale de l’Eglise.(...). Justice et Paix a organisé en début d’année un séminaire sur le réchauffement de la planète".
Plus près de nous, le journal Le Monde sous la plume de Gaelle Dupont, relate que deux sénateurs, Claude Saunier, socialiste, et Pierre Lafitte, UMP, appartenants à l’Office parlementaire des choix scientifiques et techniques demandent un moratoire européen sur les agrocarburants. Dans leur rapport les deux sénateurs notent que "la biodiversité des écosystèmes, support du développement de l’humanité, est en voie de dégradation accentuée". Les deux élus estiment que cette question n’a pas été suffisamment abordée lors du Grenelle de l’environnement. Reprenant les études qui mettent en garde contre les effets pervers des biocarburants "MM. Saunier et Lafitte réclament un moratoire européen sur le développement de ces cultures ( l’objectif européen est d’en incorporer 5,75% dans l’essence et le gazole d’ici à 2012)". En conclusion nos sénateurs préconisent "la création d’un "marché de compensation des destructions d’espaces naturels", où les unités de biodiversité joueraient le même rôle que les tonnes de CO2 sur le marché du carbone".


Voir en ligne : Biocarburants : Quels sont les arguments de la controverse ? Une restitution de la Conversation de la Maison de Midi-pyrénées ; avec notamment Philippe Pointereau (Solagro) et Jacques Commère (Coordination rurale)

Top