Accueil > Archives > 12 avril 2005, Libération, AFP, IRIN, Walf Fadjri et Le Soleil (...)

12 avril 2005, Libération, AFP, IRIN, Walf Fadjri et Le Soleil (Sénégal)

mardi 12 avril 2005

Choléra et pélerinages au Sénégal. Le Sénégal est confronté à une épidémie de choléra. La maladie a causé la mort de 81 personnes en deux semaines, annonce une dépêche AFP sur le site du quotidien Walf Fadjri. La dépêche précise que « la récente flambée de l’épidémie a été favorisée par le grand Magal de Touba ». « Des centaines de milliers de personnes sont venues prier sur le mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du Mouridisme et figure de proue du nationalisme sénégalais enterré à Touba en 1927 », racontait dès le 1er avril l’agence IRIN. Cette agence d’informations humanitaires des Nations Unies basée à Nairobi soulignait alors les risques de propagation de la maladie. Un article paru hier dans Walf Fadjri s’alarme : « si le Magal a contribué à disséminer le choléra à travers tout le pays, le gamou de Tivaoune risque de l’aggraver ». La commémoration de la naissance du prophète Mahomet va draîner des milliers de personnes dans cette ville, « principal fief de la confrérie musulmane des tidjanes », explique la correspondante de Libération à Dakar. Marie-Laure Josselin souligne l’implication des chefs religieux dans la diffusion des conseils d’hygiène simples contre « la maladie des mains sales ». Ces messages, relayés par la radio, portent leurs fruits et l’épidémie est en régression, se félicite Le Soleil. Un lecteur de Walf Fadjri ne partage pas cet optimisme et le fait savoir sur le site du journal par courrier électronique. « La naissance de l’épidémie n’avait rien à voir avec la venue du Magal. Le Magal n’était rien d’autre qu’un élément accélérateur », estime Souadou Tall, qui met en cause la responsabilité de l’Etat sénégalais.


Voir en ligne : La question d’une éventuelle interdiction des pélerinages suscite un débat sur le site du journal sénégalais L’Observateur

Top