Accueil > Archives > 10 juin 2005, Nouvel Observateur, Le Point, Le Monde, Reuters

10 juin 2005, Nouvel Observateur, Le Point, Le Monde, Reuters

vendredi 10 juin 2005

Kumato, la première tomate de marque, débarque en France. Elle est presque noire, plus sucrée et vendue, plus cher, sous son propre nom dans un emballage spécifique. La "Kumato" veut se démarquer des tomates "ordinaires". C’est une « tomate de luxe », mise au point par le semencier suisse Syngenta qui veut la vendre en suivant les même « recettes que L’Oréal ou Danone », explique Le Point. Une « tomate pour bobos », résume le Nouvel Observateur, qui semble un peu dubitatif sur la « saveur supposée sucrée et juteuse » de cette « curiosité » et insiste surtout sur son prix, « 20% supérieur à celui de ses cousines rouges ». Dans Le Monde, Florence Amalou souligne que « transformer un fruit (considéré à tort comme un légume) en produit de marque n’est pas une idée nouvelle, mais c’est la première fois que cette stratégie empruntée aux industriels de la grande consommation s’applique à un produit agricole de cette importance ». 71 millions de tonnes de tomates ont été produites dans le monde en 2004, rappelle la journaliste, qui indique également que la tomate représente 40 % des sommes dépensées par les Français en fruits et légumes. Comme pour le lancement d’une nouvelle voiture, Syngenta a organisé « une conférence mondiale en Sicile fin mai » pour présenter son produit, révèle Florence Amalou. La Kumato a été testée l’an dernier au Royaume-Uni. Une dépêche de l’agence Reuters mettait à la fois en avant les six ans de recherche de Syngenta sur cette tomate originaire des Galapagoss et insistait, marketing oblige, sur ses supposées vertus aphrodisiaques. Les premières Kumatoes étaient produites en Espagne pour le distributeur Sainsbury, notait laconiquement le site professionnel Fructidor. Le distributeur britannique s’interrogeait surtout sur l’acceptation de la couleur noire de ces tomates par les consommateurs, selon Food navigator, un autre site professionnel anglosaxon spécialisé dans l’agroalimentaire. En France, un producteur breton a décroché l’exclusivité de la Kumato. Les rendements sont inférieurs de moitié aux tomates-grappes, explique Christian Jouno au Monde.


Voir en ligne : Les différentes variétés de tomates vendues par Syngenta (en anglais)

Top