Accueil > Archives > 10 et 11 juillet 2006, France Info, AFP, Le Monde, Le Figaro, SophiaNet, (...)

10 et 11 juillet 2006, France Info, AFP, Le Monde, Le Figaro, SophiaNet, Boursier.com et Batiactu

lundi 10 juillet 2006

Un projet de ligne haute-tension enterré par le Conseil d’Etat. Les gorges du Verdon ne seront pas traversées par une ligne haute-tension. Le Conseil d’Etat vient de décider l’annulation de la déclaration d’utilité publique (DUP) de la ligne 400.000 volts prévue entre le Vaucluse et les Alpes-Maritimes. « Les défenseurs de l’environnement ont eu raison du projet de ligne du Verdon », titre France Info, qui met en exergue les réactions de Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement et avocate du collectif d’associations opposées au projet. « Avoir une décision qui rappelle qu’il n’y a pas d’utilité publique quand il s’agit de détruire un site exceptionnel, c’est très important pour tous ceux qui défendent l’environnement en France », déclare notamment Mme Lepage. La radio d’information continue reprend intégralement sur son site une dépêche de l’AFP. Le projet, objet depuis 20 ans d’une lutte acharnée entre EDF et défenseurs de l’environnement, avait été conforté en 2003 par le feu vert de la commission nationale supérieure des sites avant d’être déclaré d’utilité publique en décembre 2005, rappelle le journaliste de l’agence, Emmanuel Engleys. Le Monde reprend à son tour l’information sur son site et souligne le caractère exceptionnel de cette annulation de DUP : « le seul précédent en la matière remonte au début des années 1990 quand le Conseil d’Etat avait annulé la DUP d’un projet d’autoroute en Savoie ». La décision des juristes du Conseil d’Etat n’est cependant pas une surprise. Fin juin, la commissaire du gouvernement, Célia Vérot, avait demandé l’annulation de la DUP, relate Batiactu, site spécialisé dans la construction et les travaux publics, qui évoquait alors un « nouveau rebondissement » dans ce dossier. La chambre de commerce et d’industrie de Nice dénonçait pour sa part « un revirement » et se déclarait « atterrée », dans un communiqué publié sur le site local SophiaNet. Le département des Alpes Maritimes importe 90% de son électricité pour satisfaire ses besoins, souligne la CCI, qui se dit inquiète pour l’approvisionnement électrique, notamment en été, en raison des feux de forêt qui menacent les lignes existantes, et pour le développement d’une « Côte d’Azur à dimension internationale ». « Nous n’avons pas de solution de rechange mais il va bien falloir tirer les enseignements de ce jugement », commente Yves Decodeur, responsable régional du projet à RTE (Réseau de Transport d’Electricité), dans Le Figaro. La journaliste du quotidien, Aliette de Brocca, estime que « c’est un revers important pour RTE, EDF et les autorités qui avaient soutenu le projet ». Un « camouflet », même, selon le site Boursier.com.


Voir en ligne : Le communiqué de presse du Conseil d’Etat

Top