Accueil > Archives > 09 décembre 2004, Nature, Le Temps, Le Soir, Le Monde, Sciences et Avenir et (...)

09 décembre 2004, Nature, Le Temps, Le Soir, Le Monde, Sciences et Avenir et le Nouvel Obs

jeudi 9 décembre 2004

Le "nez" de la poule et le décodeur. Le génome de la poule a été décodé à 98%, annonce aujourd’hui la revue scientifique Nature. Avec cette première description d’un milliard de paires de bases, les chercheurs disposent d’un nouvel outil pour comprendre l’évolution des oiseaux, améliorer les espèces domestiques ou encore mieux saisir ce qui distingue les volatiles des mammifères, résume Sciences et Avenir. Sur le site du Nouvel Observateur, qui appartient au même groupe, une dépêche de l’agence AP explique que le génome de la poule pourrait aider à comprendre celui de l’homme. C’est une avancée pour l’humain, confirme Le Monde, qui se base sur l’AFP. A partir de la même dépêche, le quotidien belge Le Soir insiste encore plus fortement en titrant sur « notre ancêtre la poule ». Les humains et les oiseaux ont en effet eu un ancêtre commun il y a quelque 310 millions d’années. Mais alors, pourquoi les poules n’ont pas de dents, se demande Le Temps ? Le quotidien suisse a posé la question au professeur Alexandre Reymond, de l’université de Lausanne, membre de l’une des deux équipes suisses qui ont participé aux travaux parmi les 49 équipes internationales engagées. « Les oiseaux possèdent presque le même nombre de gènes que l’homme » mais ils ont « un génome trois fois plus petit », explique ce scientifique. Parmi les surprises relevées dans l’ADN de la poule, la présence de gênes « olfactifs ». La poule n’a pas de dents, mais elle a du nez !


Voir en ligne : Le site du "chicken genome" (en anglais) créé par le Roslin Institute, créateur de la brebis clonée Dolly

Top