Accueil > Archives > 08 septembre 2005, Les Echos, Sud Ouest, La Dépêche du Midi, L’Alsace, Les (...)

08 septembre 2005, Les Echos, Sud Ouest, La Dépêche du Midi, L’Alsace, Les Dernières Nouvelles d’Alsace et Agrisalon

jeudi 8 septembre 2005

OGM : la vigne derrière le maïs. L’expérimentation d’une vigne transgénique en Alsace fait moins de bruit que les centaines d’hectares de maïs OGM "dissimulés" dans le Sud Ouest. Sortant de l’anonymat, un maïsiculteur prénommé "Pierre" explique dans les colonnes de Sud Ouest et de La Dépêche du Midi pourquoi il a choisi de planter du maïs transgénique sur son exploitation. « Volontaire pour produire du maïs OGM, Pierre était aussi volontaire auprès de l’AGPM pour témoigner devant des médias », explique une dépêche AFP qui note que « la "transparence" souhaitée par Pierre et l’AGPM a ses limites : le cultivateur refuse de donner son nom de famille ou de localiser son exploitation ». La plantation à Colmar de 70 ceps de vigne génétiquement modifiés pour résister à la maladie du court-noué est saluée comme une « première mondiale » par l’Alsace et les Dernières Nouvelles d’Alsace félicite « la transparence de l’INRA ». Seul quotidien national à reprendre l’information, les Echos insistent également sur « le remarquable travail de concertation locale » de l’INRA. Le journaliste, Matthieu Quiret, rappelle que l’expérience a longtemps « buté sur les réticences des décideurs politiques à affronter la vindicte publique anti-OGM ». Il estime que « la survie du vignoble est en jeu » et qualifie par avance les opposants d’« irresponsables ». Seul bémol, la fédération France Nature Environnement estime que « l’INRA pousse le bouchon trop loin » et annonce son intention de déposer un recours devant le tribunal administratif de Strasbourg, rapporte le site professionnel Agrisalon.


Voir en ligne : L’INRA présente sa méthode "d’évaluation technologique interactive" développée autour de l’expérimentation de sa vigne OGM

Top