Accueil > Archives > 05 avril 2005, Libération, Le Figaro, AFP, Le Jura Agricole et Rural, Le (...)

05 avril 2005, Libération, Le Figaro, AFP, Le Jura Agricole et Rural, Le Moniteur-expert

mardi 5 avril 2005

Projet de l’eau sur l’eau : bonne blague et mauvais blog. Le projet de loi sur l’eau, présenté par le ministre de l’Ecologie Serge Lepeltier, est vivement contesté par les consommateurs. L’association UFC-Que choisir vient s’ajouter à la longue liste des détracteurs du texte (WWF, Eaux et rivières de Bretagne, Ligue pour la protection des oiseaux...), signale Le Figaro. Dans Libération, Laure Noualhat estime que « le texte chouchoute les agriculteurs, conformément aux promesses électorales de Chirac ». Une dépêche AFP reprise par la télévision suisse romande explique que les consommateurs acquittent une facture supplémentaire de 500 millions d’euros par an aux Agences de l’eau pour compenser l’absence de financement agricole. Les ménages continueront d’assurer l’essentiel des redevances aux Agences de l’eau (82% du total au lieu de 86% actuellement, selon le ministère de l’Ecologie) tandis que les agriculteurs acquitteront 4% des redevances au lieu de 1%, ajoute une autre dépêche AFP sur le même site. Très remonté, le président de l’UFC, Alain Bazot, juge que « le projet de loi représente aujourd’hui le degré zéro de la politique » et menace de saisir le Conseil Constitutionnel en se basant sur la nouvelle Charte de l’Environnement. Dans Le Figaro, Marielle Court, qui ne cite pas M Bazot, explique que le ministère de l’Ecologie « se défend en expliquant qu’à défaut d’être taxés les agriculteurs vont subir des contraintes importantes de l’Europe ». « Les pénalités qu’ils risquent de subir vont au-delà de la taxe qu’ils pourraient acquitter », affirme Serge Lepeltier, repris par Le Jura agricole et rural. Interrogé par Libération, Gilles Huet, délégué de l’association Eau et Rivières de Bretagne, ne partage pas cette analyse : « comme il n’y a pas de redevance azote, au final, il n’y a ni incitation aux bonnes pratiques, ni dissuasion des mauvais comportements ». Le Jura agricole et rural signale par ailleurs que Serge Lepeltier a lancé le 21 mars dernier une consultation nationale sur l’eau. Dotée d’un budget modeste (2 millions d’euros pour la campagne au total, dont 1,3 M pour la télévision), la campagne diffusera des messages de 50 secondes uniquement sur TF1, du 18 avril au 7 mai et du 6 juin au 18 juin, annonce le site du Moniteur. Le Jura agricole et rural ajoute que le ministère de l’Ecologie a également mis en place sur son site un "blog", « très ludique ». Mais il n’est accessible qu’avec la dernière version de Windows Mediaplayer, le logiciel de Microsoft.


Voir en ligne : Le projet de loi et l’exposé des motifs sur le site du ministère de l’écologie et du développement durable

Top