18/06/2004
Revue coordonnée par Marie-Emmanuelle Chessel et Franck Cochoy.

Marché et politique. Autour de la consommation engagée (Consommation et Société)

Boycotts de produits, mouvements anti-pub, commerce équitable, abonnement à des paniers de fruits et légumes, produits financiers éthiques, responsabilité sociale de l’entreprise, critique altermondialiste... Quel est aujourd’hui le statut et l’efficacité de ces nouvelles formes de consommation et ces nouvelles préoccupations ? C’est à cet ensemble d’initiatives d’origines diverses et à cette question qu’est consacré ce numéro coordonné par Marie-Emmanuelle Chessel et Franck Cochoy.Une note de lecture proposée par J.C Flamant. Mission Agrobiosciences

Dans ce volume de plus de 240 pages, les responsables d’associations, les leaders politiques, les chefs d’entreprises de l’agroalimentaire, les dirigeants de la grande distribution vont trouver une somme considérable d’informations sur des pratiques de consommation dites « responsables » ou « éthiques ». Les différents contributeurs à ce numéro de la Revue « Sciences de la Société, interrogent tous la même question : en quoi ces formes de consommation peuvent-elles effectivement peser sur les logiques du marché, les producteurs comme les distributeurs ? Et ils poursuivent leur recherche sur la base de l’hypothèse suivante : c’est par l’acte de consommation que l’on peut peser sur la politique en matière d’agriculture et d’agroalimentaire « La prise en compte de la consommation dite politique ne serait-elle pas une première étape vers la reconnaissance du fait que toute consommation est, à sa manière, une pratique de nature politique » page 9.

L’ouvrage débute par des rappels historiques sur l’émergence de ces mouvements dès le début du 20ème siècle avant de faire le point sur les mouvements d’aujourd’hui. Le bilan est mitigé, depuis les Ligues Sociales d’acheteurs de la Conférence internationale de 1908 jusqu’à la notation sociale des entreprises aujourd’hui. Retenons la conclusion de Marie-Emmanuelle Chessel et Franck Cochoy que, en dépit des difficultés de l’engagement politique des consommateurs, et des écarts entre les actes d’achat et les déclarations des citoyens (voir à ce sujet la Table Ronde de la Fédération Européenne de Zootechnie, Rome, août 2003 : http://www.agrobiosciences.org/IMG/pdf/fez-rome.pdf ), « c’est très largement autour de ce terrain de la « nouvelle économie politique » de la consommation et de la production engagées que se joue la définition des contours de notre monde futur commun ». Une interrogation cruciale !

Au total, un recueil de contributions universitaires où les auteurs mobilisent les points de vue de l’histoire, de la science politique, de la sociologie et de l’économie. Un ouvrage pas toujours facile à lire, mais ces comportements en émergence dans nos sociétés méritent largement le travail d’exploration ici entrepris pour les identifier et les comprendre.

Jean-Claude Flamant.Directeur de la Mission Agrobiosciences

Revue « Sciences de la Société », n° 62 (2004), Presses Universitaires du Mirail, 20 €
  • Voir un long extrait du film : Politique Agricole Commune : La Voix de ses Pères. Sur le site du Gouvernement - Réalisé en 2009 par Noémie Roché en collaboration avec la Mission Agrobiosciences, édité par le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire. Avec les témoignages de : Edgard Pisani-, ministre de l’Agriculture de 1962 à 1966, commissaire européen en charge du développement de 1981 à 1983. Pierre Méhaignerie, député, ministre de l’Agriculture de 1977 à 1981. Georges Rencki, professeur au Collège d’Europe, proche conseiller du commissaire européen à l’agriculture Sicco Mansholt (1958-1972) Michel Rocard, Premier ministre (1988-1991) ; ministre de l’Agriculture (1983-1985) ; président, avec Alain Juppé, de la Commission chargée de réfléchir à l’utilisation du futur emprunt national Jean François-Poncet-, sénateur du Lot-et-Garonne, Vice-Président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées ; vice-président de la Commission des affaires européennes Henri Nallet, vice-président de la fondation Jean Jaurès, Président de l’Observatoire national de l’enseignement agricole (ONEA), ministre de l’Agriculture de 1985 à 1986 et de 1988 à 1990. Jean Pinchon (1925-2009), ancien président de l’Inao, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture Edgar Faure, de 1966 à 1968. Bertrand Hervieu-, Inspecteur général de l’agriculture, ancien Secrétaire général du CIHEAM (Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes). Michel Tesseydou, agriculteur, ancien président du CNJA, le Centre national des jeunes agriculteurs Lucien Bourgeois-, économiste, membre de section du Conseil Economique, Social et Environnemental de Paris.. Luc Guyau, agriculteur et ancien président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA). Michel Jacquot, avocat spécialiste du droit communautaire, directeur du FEOGA - Fonds européen d’orientation et de garantie agricole européenne - de 1987 à 1997.
Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top