11/10/2010
La revue de presse de la Mission Agrobiosciences. 11 octobre 2010

L’armée, l’abeille et le chercheur (article revue de presse)

Elucidée, la disparition des abeilles aux Etats-Unis ? C’est en tout cas ce qu’annonçait le Figaro, le 7 octobre dernier, reprenant une dépêche de l’agence Canadian Press, nettement moins affirmative.
Tout est parti de la publication, dans une revue scientifique internationale ( PLoS ONE), d’une étude réalisée par Jerry Bromenshenk, professeur en écotoxicologie à l’Université du Montana. Son originalité : avoir appelé l’armée à la rescousse, pour parvenir à identifier deux agents pathogènes – un virus et un champignon - présents chez les abeilles mortes du syndrome d’effondrement des colonies (CCD) qui fait rage aux Etats-Unis … Reste à savoir si le syndrome est directement dû à ces pathologies, ou si ces dernières n’ont fait que s’introduire opportunément dans l’organisme d’insectes déjà affaiblis par le CCD. Résumé de la situation par la Mission Agrobiosciences

L’entomologiste Jerry Bromenshenk s’était déjà fait un nom, au début de la décennie, en travaillant à conditionner les abeilles à détecter les explosifs pour le compte du Département Américain de la Défense. Une collaboration qui lui a ouvert les portes du Centre de recherche biologique et chimique de l’US Army. A la clé : une formidable banque de données, collectant les caractéristiques génétiques d’une foule de virus, bactéries et champignons. Une « mine » qui lui a permis d’identifier deux parasites présents dans l’organisme des abeilles mortes du CCD : un virus, repéré en Inde il y a 20 ans, qui affecte l’abdomen. Et un champignon, le Nosema ceranae. Une fois ingérées, ses spores rendent malades les abeilles, ainsi qu’on le soupçonnait déjà pour expliquer la surmortalité des colonies européennes.

La cause ou la conséquence ?

Poursuivant ses travaux, Jerry Bomenshenk a ensuite volontairement contaminé des abeilles en laboratoire avec ces deux pathogènes, lui permettant de constater des taux de mortalité de 100%. «  C’est donc l’association du virus et du champignon qui pourrait être à l’origine du CCD  », indique le Figaro, avant de donner la parole à deux chercheurs français de l’Inra, Yves Le Conte et Bernard Vaissière, plus prudents : d’abord parce que cette pathologie ne serait à l’origine que d’un tiers des mortalités constatées chez les abeilles américaines. Mais, surtout, parce qu’on ignore si elle est la cause ou seulement la conséquence de la maladie, ainsi que le reconnaît lui-même Jerry Bromenshenk. Pour Y.Leconte, « C’est peut-être un pesticide qui a déclenché une baisse d’immunité… ».

Un essaim de facteurs

Rappelons que depuis vingt ans, la mortalité des abeilles connaît une augmentation alarmante, mettant en péril l’avenir même des cultures (80% des espèces végétales dépendent de l’action des pollinisateurs) . Dans son rapport de 2009, « Mortalités, effondrements et affaiblissements des colonies d’abeilles », l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments, qui a analysé l’ensemble des études menées en France et dans le Monde, ne simplifie pas le casse-tête : ce sont quelque 40 facteurs différents qui sont susceptibles d’être à l’origine du déclin. Parmi eux, le fameux champignon Nosema, mais aussi des acariens comme le Varroa destructor, des bactéries , des produits phytopharmaceutiques sans oublier la mise en cause de certaines pratiques apicoles… Le tout avec des effets de synergie. Un contexte multifactoriel dans lequel chaque pays « pioche » pour privilégier « sa » théorie explicative. Pour les Américains, c’est donc le fameux CCD qui a les faveurs depuis 2006. En France, ce sont les pesticides qui sont la cible prioritaire – et parfois exclusive – des apiculteurs, tandis que des équipes de l’Inra planchent, elles, sur le lien entre baisse du système immunitaire et alimentation appauvrie.

Revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 11 octobre 2010

Sources :

A propos des abeilles, on peut lire sur le magazine Web de la Mission Agrobiosciences (publications originales accessibles gratuitement)  :

Le Figaro, Canadian Press.

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société et Cancers et alimentation. Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top