09/02/2009
Vient de paraître. Dans le cadre de la 14ème Université d’Eté de l’Innovation rurale (6, 7 et 8 août 2008)
Mots-clés: Ville-campagne

Agriculture, territoires ruraux et société. "La vérité est-elle dans le pot de confiture ?" par Olivier Lazzarotti, géographe

O. Lazzarotti. Copyright Philipe Assalit

C’est par où, le rural ?, s’interrogeait cette année l’Université d’Eté de l’Innovation Rurale, organisée par la Mission agrobiosciences et la Communauté de communes Bastides et Vallons du Gers.
Dès le premier jour, quatre exposés introductifs, regroupés sous l’intitulé générique "Main basse sur le rural", ont éclairé chacun à leur manière la question de l’appropriation des campagnes par les citadins. Le géographe Olivier Lazzarotti a choisi, lui, de tourner autour d’un port de confiture pour illustrer les paradoxes et les mutations du monde rural contemporain.

Olivier Lazzarotti : "Pour parler du rural, j’ai choisi vous le montrer. Voici donc un pot de confiture (O .Lazzarotti montre un pot de confiture et le pose sur la table). Personne ne le contestera. Il présente toutes les évidences d’un produit du rural : il est issu de fruits, sa fabrication est artisanale, la recette ancestrale. Le contenant, en verre, est aussi de forme traditionnelle. L’étiquette minimaliste permet de mieux voir le produit. De plus, il a été fabriqué et vendu à la campagne, sur le marché d’Ambazac, en Haute-Vienne, dans le Limousin.
Cela dit, si l’on commence à regarder de plus près l’étiquette, les choses sont moins établies. A gauche, deux noms figurent : Ingrid et Brian Ashby, producteurs et vendeurs. Ils viennent du sud de Newcastle et se sont installés en France il y a une dizaine d’années, dans un hameau, près d’Ambazac. Nous voici donc au cœur de l’énigme du pot de confiture : est-il rural parce que produit et vendu à la campagne ou bien est-il urbain parce que produit par des urbains et vendus à d’autres urbains, même si cette transaction se fait à la campagne ? Cette interrogation me semble centrale aujourd’hui.

Du coup, ce pot de confiture, qui se présentait sous toutes les apparences du « bon » produit campagnard, interroge sur les catégories traditionnelles de l’urbain et du rural. Où sont les différences ? Qu’est-ce qu’être urbain, qu’est-ce qu’être rural ? Ce pot relève, me semble-t-il, des deux à la fois. En même temps, il n’est ni l’un, ni l’autre. Cela mérite que nous dépassions cette terminologie sans pour autant l’abandonner. Je proposerai plutôt pour ma part le terme de « métropolisation ». Qu’est-ce qui définit les territoires métropolitains ? D’abord, une très forte différenciation entre les paysages ruraux et les paysages urbains. Jamais la campagne n’a autant ressemblé à la campagne, peut-être d’ailleurs à partir d’une vision idéalisée, et jamais la ville n’a autant ressemblé à la ville. Pour autant, jamais l’intégration par les habitants n’a été aussi forte : ils circulent en permanence de l’un à l’autre et cette différenciation/intégration sont les deux faces du même phénomène, à savoir l’émergence d’une société à habitants mobiles. La mobilité géographique devient ainsi l’élément structurant de notre style de vie. Autrement dit, la distinction entre résidence principale et résidence secondaire perd de sa pertinence. Nous serions là plutôt dans la réalisation de la prophétie que faisait Jean-François Gravier* (1964, p. 87), celle du « travail au pays des vacances ».

Tout cela bouleverse les parties rurales des espaces métropolitains. Sur le plan quantitatif, d’une part, ce que l’Insee appelle le rural augmente en termes de population. Et ce d’autant plus qu’avec la barrière des 2000 habitants, les communes rurales basculent vers l’urbain sitôt ce seuil franchi !
Sur le plan qualitatif, de l’autre, les changements sont peut-être encore plus significatifs : non seulement les habitants du rural appartiennent à des catégories socio-professionnelles de plus en plus élevées, mais surtout, ils n’habitent plus la campagne de la même manière qu’on le faisait il y a cinquante ans, lorsque la sédentarité signifiait qu’on partait, au mieux, une fois par an. Aujourd’hui, les lieux se vident et se remplissent au long des temporalités de week-end, de semaines, de grandes vacances...Avec, pour conséquence, le renchérissement du prix des terrains. En Haute-Vienne, par exemple, en 1996 et 2006, le prix des maisons « de campagne » a augmenté de 213% !
Troisième élément, enfin, de cette révolution : l’européanisation. La métropolisation est en effet à l’œuvre aussi en France qu’en Grande-Bretagne ou en Allemagne, et elle s’opère à une échelle transnationale, comme l’indique le pot de confiture. A l’échelle de l’Europe, se pose donc la question de la répartition des hommes et des richesses, sachant que l’argent a tendance à aller vers l’ouest et les usines vers l’est...

De fait, les territoires ruraux constituent, -et c’est sans doute nouveau-, un excellent laboratoire d’observation des dynamiques contemporaines, à la fois par la révolution des mobilités et par celle de l’Europe. C’est là que se jouent, de manière particulière, l’impératif de circulation qui est celui du libéralisme économique et l’optimisation de sécurisation qui est celui du conservatisme politique. Alors, le rural pris en étau ? Reprenons notre pot de confiture qui intègre finalement la mobilité et la tradition. Au fond, il pose cette question : comment bouger sans changer ? Comment être mobile sans changer la société ? Tel est, finalement, le paradoxe du pot : il s’inscrit dans un régime de modernisation qui se met en place au début du 19è siècle et qui fait que l’accès au futur passe le plus souvent par un fort rapport au passé. Autrement dit, et vous l’aurez tous compris, le proverbe a bien raison : c’est encore dans les vieux pots qu’on fait la meilleure confiture..."

* Géographe français, Jean-François Gravier s’est fait connaître par son ouvrage "Paris et le désert français", publié en 1947.Figure controversée - certains l’ont accusé de défendre des positions pétainistes et d’être guidé par une inspiration maurassienne - il a également
publié en 1964 "l’aménagement du territoire et l’avenir des régions françaises", Flammarion.

Sur le même sujet, lire aussi l’intervention du plasticien Gérard Tiné : La commune rurale ne grandit pas. Elle se remplit. Elle devient obèse.
ainsi que l’entretien avec Jean-François Lollier, chargé de mission à Bruxelles pour le CNASEA : Le rural, objet indéfini ?

  • Organisée par la Mission Agrobiosciences et la Communauté de Commune Bastides et Vallon du Gers, l’Université d’Eté de l’Innovation Rurale se propose d’instruire et de débattre collectivement des sujets qui interpellent fortement notre société : le futur de l’agriculture et des territoires ruraux, leurs transformations... Elle se déroule sur trois journées, en août, à Marciac (Gers) pendant le festival Jazz In Marciac. Pour en savoir plus

    L’ensemble des interventions, tables rondes, débats et échanges en plénière de ces journées est édité sous forme d’Actes. Ces Actes de l’Université de l’Innovation Rurale sont accessibles gratuitement sur le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences. Accéder aux actes de l’Université d’Eté de l’Innovation Rurale

Professeur à l’Université de Picardie Jules-Verne où il dirige l’équipe d’accueil "Habiter : processus identitaires, processus sociaux". Auteur de "Habiter, la condition géographique" (Belin, 2006) et co-auteur de l’ouvrage collectif "Les mondes urbains du tourisme" (Belin, 2007).

Accéder à toutes les Publications : Alimentation et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’alimentation. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications « l’Alimentation en question dans "Ça ne mange pas de pain !" (anciennement "Le Plateau du J’Go"). Les actes de l’émission de la Mission Agrobiosciences sur l’actualité de Alimentation-Société diffusée sur Radio Mon Païs (90.1), les 3ème mardi (17h30-18h30) et mercredi (13h-14h) de chaque mois. Revues de presse et des livres, interviews et tables rondes avec des économistes, des agronomes, des toxicologues, des historiens... mais aussi des producteurs et des cuisiniers. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les publications : Agriculture et Société Des conférences-débats, tables rondes, points de vue et analyses afin de mieux cerner les problématiques sociétales liées au devenir de l’agriculture. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à tous les Entretiens et Publications : "OGM et Progrès en Débat" Des points de vue transdisciplinaires... pour contribuer au débat démocratique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications : Sur le bien-être animal et les relations entre l’homme et l’animal Pour mieux comprendre le sens du terme bien-être animal et décrypter les nouveaux enjeux des relations entre l’homme et l’animal. Avec les points de vue de Robert Dantzer, Jocelyne Porcher, François Lachapelle... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : "Sciences-Société-Décision Publique"de la Conversation de Midi-Pyrénées. Une expérience pilote d’échanges transdisciplinaires pour éclairer et mieux raisonner, par l’échange, les situations de blocages « Science et Société » et contribuer à l’éclairage de la décision publique. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les Publications : Science et Lycéens.
Les cahiers de l’Université des Lycéens, moment de rencontres entre des chercheurs de haut niveau, des lycéens et leurs enseignants. Des publications pédagogiques, agrémentées d’images et de références pour aller plus loin, qui retracent la conférence du chercheur et les questions des lycéens.
Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes les Publications : L’agriculture et les bioénergies. Depuis 2005, nos articles, synthèses de débats, revues de presse, sélections d’ouvrages et de dossiers concernant les biocarburants, les agromatériaux, la chimie verte ou encore l’épuisement des ressources fossiles... Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

Accéder à toutes publications Histoires de... »- Histoire de plantes (gui, luzerne, betterave..), de races animales, de produits (foie gras, gariguette...) pour découvrir leur origine humaine et technique et donc mieux saisir ces objets. Editées par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications. Sur l’eau et ses enjeux. De la simple goutte perlant au robinet aux projets de grands barrages, d’irrigations en terres sèches... les turbulences scientifiques, techniques, médiatiques et politiques du précieux liquide. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder à toutes les publications Produits de terroir, appellations d’origine et indications géographiques. Pour tout savoir de l’avenir de ces produits, saisir les enjeux et les marges de manoeuvre possibles dans le cadre de la globalisation des marchés et des négociations au plan international. Mais aussi des repères sur les différents labels et appellations existants. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences.

Accéder aux Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant. De Budapest à Alger, en passant par la Turquie ou Saratov en Russie, le regard singulier d’un chercheur buissonnier en quête de sens. Edités par le Magazine Web de la Mission Agrobiosciences

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES

Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top