15/07/2015
Contribution aux Controverses européennes de Marciac 2015 (15 juillet)
Mots-clés: Agroécologie , Modèles

Vers une coexistence des modèles agricoles et alimentaires en France et dans le monde ?

Nouvelle contribution aux Controverses européennes de Marciac (conçues et réalisées par la Mission Agrobiosciences), qui se tiendront les 28 et 29 juillet sur le thème de la coexistence. Philippe Cousinié, ingénieur agronome, animateur national du réseau thématique « Agronomie Ecophyto » (MAAF/DGER) et membre du comité de pilotage d’OSAE (osons l’agroécologie) pose ici la question de savoir si nous allons vers une coexistence des modèles agricoles et alimentaires en France et dans le monde. Et nous livre sa conclusion : à terme, il voit l’avènement d’une nouvelle agriculture en France et dans le monde faisant de l’agroécologie la base essentielle pour préserver l’environnement et généraliser des systèmes alimentaires résilients.
Lire ci-dessous sa contribution intégrale et accéder aux autres points de vue.

Vers une coexistence des modèles agricoles et alimentaires en France et dans le monde ?

Les controverses sur la coexistence sont à étudier au regard d’une analyse systémique et interdisciplinaire des modèles agricoles afin de répondre aux trois questions suivantes qui font sens.

1. Quel est l’avenir de l’agriculture conventionnelle productiviste et des filières agroalimentaires qui y sont rattachées ? Plusieurs modèles multidisciplinaires et systémiques mondiaux évoquent un effondrement global de l’économie et de la production agricole (Servigne et Stevens, 2015). Le modèle HANDY (human and nature dynamics), étudié en 2014 sur un financement de la NASA, met l’accent sur les fragilités de la civilisation actuelle du fait des inégalités économiques. Le modèle World 3 ou Meadows des années 1970, a été remis à jour en 2012 par un chercheur australien (Graham Turner). Il insiste sur l’extrême instabilité de notre système mondial et la probabilité élevée d’un effondrement systémique. Confortant ces modèles, les évolutions suivantes plaident en faveur d’une disparition de l’agriculture conventionnelle dans un délai assez rapide : disparition de la biodiversité (- 52 % en 40 ans selon WWF), raréfaction des ressources naturelles (notamment pétrole, minerais et eau), changement climatique, effets des perturbateurs endocriniens sur la santé et la fécondité (probablement divisée par 3 en 80 ans), perte accélérée des sols fertiles (1 ha toutes les 4 secondes) et accroissement des incertitudes, des aléas et des risques (Guillou, 2013).

2. Quelles sont les alternatives qui répondent le mieux aux enjeux actuels de l’agriculture et quelle est leur perspective de développement ? Une dizaine d’alternatives proposent des réponses diverses. Parmi elles, nous en retenons trois qui ont fait leurs preuves. L’agriculture durable, développée dans l’Ouest de la France (RAD et CIVAM) et dans l’enseignement agricole, a su proposer une approche globale sur trois piliers (agroenvironnement, social et économie) mais son développement s’est limité à des groupes d’agriculteurs locaux, motivés et engagés. L’agriculture biologique (AB), plébiscitée par les consommateurs, est en retard en France (4 % de la SAU). Elle englobe la durabilité et propose cinq principes ou propriétés : autonomie, diversité, résilience, équité et écologie (RefAB, 2013). Concept parapluie ou polysémique, l’agroécologie se présente comme l’approche la plus systémique et holistique des trois car elle intègre la durabilité et s’attache à répondre aux crises, incertitudes, aléas et enjeux actuels. Bénéficiant d’un appui politique en France depuis 2013, c’est une voie qui coexiste avec l’agriculture conventionnelle et qui tend à s’imposer progressivement, par la diffusion d’innovations agronomiques et de changements de pratiques.

3. La coexistence de plusieurs modèles agricoles et alimentaires est-elle une conséquence liée au contexte actuel, une nécessité ou une finalité à envisager ? La demande sociétale favorise la coexistence des différents modèles. Cependant, les effets systémiques liés à l’agriculture et à l’industrie favorisent l’émergence de formes d’agriculture de plus en plus respectueuses de l’environnement. Il ne s’agit pas là de phénomènes de mode mais bien de l’apparition d’une transition agroécologique (et écologique) amenant une nécessaire coexistence de plusieurs modèles. Le modèle conventionnel bénéficie d’un verrouillage sociotechnique et cognitif (Meynard et al, 2013) qui limite fortement toutes les autres alternatives, de l’AB à l’agroécologie. L’expérience de l’enseignement agricole public montre qu’il est possible de passer à plus de 15 % de la SAU en AB et d’innover en agroécologie (Cousinié, 2013, 2014, 2015).

En conclusion, nous faisons l’hypothèse à terme de l’avènement d’une nouvelle agriculture en France et dans le monde faisant de l’agroécologie la base essentielle pour préserver l’environnement et généraliser des systèmes alimentaires résilients.

Références citées : Servigne Pablo et Stevens Raphael : Comment tout peut s’effondrer ? 2015, Seuil. Guillou Marion : le projet agroécologique, 2013. Référentiel AB 2013, collectif. Meynard et al, 2013 : freins et leviers à la diversification des cultures. Cousinié Ph, 2013, 2014 et 2015 : articles sur l’expérience Ecophyto de l’enseignement agricole (revues AES, Pour et courrier de l’environnement de l’INRA).

Une contribution de Philippe Cousinié (10 juillet 2015)aux 21èmes controverses de Marciac.
philippe.cousinie@educagri.fr
Philippe Cousinié précise qu’il contribue à titre personnel plus qu’institutionnel. Ingénieur agronome, IPEF, spécialités : agronomie tropicale (1983) et économie agricole, alimentaire et rurale (1993), il est animateur national du réseau thématique « Agronomie Ecophyto » (MAAF/DGER) et membre du comité de pilotage d’OSAE (osons l’agroécologie).

Page institutionnelle :
http://www.chlorofil.fr/systeme-educatif-agricole/animation-et-developpement-des-territoires/reseaux/reseau-agronomie-ecophyto.html

Bulletin de veille :
http://www.scoop.it/t/veille-reseau-agronomie-ecophyto

Accéder à l’appel à contributions aux Controverses européennes de Marciac 2015 (ouvert jusqu’au 20 juillet 2015) et lire ou voir toutes les autres contributions

Retrouvez les contributions filmées sur AgrobiosciencesTV

Sur le thème « Nouveaux résidents et agriculteurs : la grande brouille ?

  • "On évite de travailler le week-end", par Roger Beziat. Cet agriculteur met en évidence la nécessité du dialogue et du partage pour redéfinir un espace commun, au sein duquel chacun trouve son compte.
  • Une coexistence de tranchée, par Michèle Gascoin, agricultrice et ancien maire de Cobonne (Drôme).
  • Sur le thème : Afrique, Le modèle paysan survivra-t-il à l’agribusiness ?Jean-Christophe DEBAR, Farm.

Et les contributions écrites :

Télécharger le programme détaillé et le bulletin d’inscription (document interactif) des 21èmes Controverses européennes de Marciac



Philippe Cousinié, membre du comité de pilotage d’OSAE (osons l’agroécologie) et animateur national dans l’enseignement agricole

Accéder à toutes les publications de la Mission Agrobiosciences sur les thèmes de  :
Alimentation et Société ; Cancers et alimentation ; Obésité ; Consommation & développement durable ; Lutte contre la faim ; Crises alimentaires ; "Ça ne mange pas de pain !" ; Méditerranée ; Agriculture et société ; Politique agricole commune ; OGM et Progrès en Débat ; Les relations entre l’homme et l’animal ; Sciences-Société-Décision Publique ; Science et Lycéens ; Histoires de... ; Produits de terroir ; Agriculture et les bioénergies ; Les enjeux de l’eau ; Carnets de Voyages de Jean-Claude Flamant.

ACCEDER A LA TOTALITE DE LA REVUE DE PRESSE DE LA MISSION AGROBIOSCIENCES


Mot-clé Nature du document
A la une
LES CONTROVERSES DE MARCIAC Les actes, les lives…
  • Entre nature et technique, sommes-nous dans une guerre de positions ? Voir le site
  • Agroécologie, Biotech et ubérisation Voir le site
SESAME Sciences et société, alimentation, mondes agricole et environnement
  • [Dossier loup] Puisqu’il le faudra bien, parviendra-t-on à faire avec les loups ? (3) Voir le site
  • [Indicateurs]Vous avez dit MEANS ? Voir le site
AGROBIOSCIENCES TV Détecter, instruire, -animer les questions

A propos du débat autour du glyphosate et plus largement des pesticides, visionner les entretiens réalisés lors du colloque Recherche Ecophyto sur AgrobiosciencesTV avec Philippe Billet, Dominique Desjeux, Claire Lamine, Antoine Messéan, Pierre Ricci....

Voir le site
FIL TWITTER Des mots et des actes
FIL FACEBOOK Des mots et des actes
Top